En ce moment : Écouter la radio

La maladie de Raynaud, une grosse gêne plus qu’une vraie maladie, la chronique du docteur Serge Rafal

La maladie de Raynaud, une grosse gêne plus qu’une vraie maladie, la chronique du docteur Serge Rafal
(Crédit: DR)

La maladie de Raynaud, on parle également de phénomène de Raynaud, est un arrêt temporaire de la circulation sanguine dans les extrémités, le plus souvent les doigts, plus rarement les orteils. Elle est due à un spasme des petits vaisseaux sanguins, le plus souvent en lien avec le froid, ce qui bloque la circulation du sang et entraîne pâleur, froideur et perte de sensibilité pendant une durée variable, allant de quelques minutes à quelques heures.

On estime qu’elle touche 3 à 12 % des hommes et 6 à 20 % des femmes souvent de moins de 30 ans. Elle tend à disparaître avec l’âge.

Elle touche le plus souvent les doigts, parfois les orteils, le lobe des oreilles, le nez ou les lèvres. Elle se traduit par : - une phase de contraction des vaisseaux sanguins, les parties touchées devenant blanches, froides et insensibles ; - puis la peau des parties touchées bleuit ; - le retour du sang entraîne ensuite rougeur, une sensation à type de brûlure, des fourmillements, des pulsations, voire un gonflement. Dans certains cas, seule la première phase est présente, suivie d’un retour rapide à la normale.

En cas de crise aigüe, tout simplement, il faut réchauffer les doigts par tous les moyens.

Outre le fait d’être une femme plutôt jeune, certaines circonstances favorisent sa survenue : - vivre dans une région froide et humide ; - pratiquer des activités de plein air en période de grand froid ; - avoir subi des engelures au niveau des extrémités ; - avoir des antécédents familiaux directs (parent, frère, sœur, enfant) ; -fumer du tabac ou du cannabis, prendre certaines drogues (cocaïne, amphétamines, LSD) ; - avoir un métier qui demande d’utiliser ses mains comme un marteau (taper sur un clavier, jouer du piano de manière intensive) ou qui expose les mains et les bras à des vibrations ; - prendre certains médicaments pour le cœur ou des hormones..

Les causes de cette maladie sont: une hypersensibilité de certains récepteurs situés sur les membranes des cellules qui constituent les petits vaisseaux sanguins, et des perturbations des médiateurs chimiques qui déclenchent la contraction de ces vaisseaux en réponse au froid. Mais l’origine de ce phénomène est inconnue.

Les vaisseaux sanguins situés dans la peau et les extrémités (doigts, orteils, oreilles, lèvres, nez) se contractent sous l'effet du froid pour ramener le sang à l’intérieur du corps et garder ainsi constante notre température corporelle. Normalement, cette contraction, qu’on appelle vasoconstriction, n’est pas complète et les extrémités continuent d’être légèrement irriguées par le sang. Dans la maladie de Raynaud, cette vasoconstriction est totale et excessive, ce qui prive les extrémités d’oxygène et conduit aux symptômes de cette maladie.

On peut prévenir cette maladie en évitant l’exposition au froid et en stoppant le tabac.

Le dialogue est affirmé via la capillaroscopie qui permet une visualisation directe des capillaires, les plus petits vaisseaux sanguins, à l'aide d'un microscope optique. Et un écho-doppler, sorte d’échographie sonore, pour examiner la circulation sanguine. Ces 2 examens sont simples, non invasifs et pas douloureux.

Des conseils surtout pour éviter le déclenchement des symptômes. Parfois des médicaments de cardiologie qui dilatent les vaisseaux sanguins (Inhibiteurs calciques) lorsque les symptômes sont très intenses et retentissent sur la qualité de vie.

Je voulais vous parler de cette maladie gênante, peu grave, qu’on voit régulièrement en cette saison et pour laquelle nous n’avons ni explication ni traitement à proposer mais uniquement des conseils de bon sens à prodiguer. C’est peu mais souvent utile en médecine. Leçon de modestie aujourd’hui ! 

https://youtu.be/1y0eu98XjrQ

Docteur Serge Rafal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Yom Kippour -  24/25 Septembre
Souccot - 29 Septembre/ 1 Octobre
La maladie de Raynaud, une grosse gêne plus qu’une vraie maladie, la chronique du docteur Serge Rafal