En ce moment Écouter la radio

Plus de la moitié des manifestants sur le campus arrêtés par la police newyorkaise non affiliés aux écoles

International.

Plus de la moitié des manifestants sur le campus arrêtés par la police newyorkaise non affiliés aux écoles
Columbia/CCNY protestent contre les arrestations par la police de New York. - NYPD

Seuls 68 des 170 manifestants arrêtés lundi soir au City College de New York étaient des étudiants de l'école, selon les données publiées jeudi soir par la police de New York et le bureau du maire Eric Adams. À Columbia, 32 des 112 manifestants arrêtés sur le campus étaient des étudiants. Dans le communiqué, Adams a déclaré qu'il était devenu « tout à fait clair » que des individus non affiliés aux écoles étaient entrés dans les campus et, dans certains cas, avaient formé des étudiants à des tactiques de protestation illégales. On ne sait pas si ceux qui ne sont pas affiliés aux écoles appartiennent à des groupes spécifiques. 

Près de la moitié des manifestants sur le campus n'étaient pas des étudiants
"Ce qui est maintenant encore plus clair, c'est la mesure dans laquelle les étrangers étaient réellement présents", a déclaré Adams. "Près de la moitié des personnes arrêtées à Columbia et au City College n'étaient pas affiliées à ces écoles. La liberté d'expression et les manifestations pacifiques restent le tissu de notre société, mais ce n'est pas ce à quoi nous avons été témoins sur ces campus."

Il est clair que des acteurs professionnels externes essayaient d'aggraver la situation, a déclaré le commissaire de la police de New York, Edward Caban. "Nous avons constaté un changement de tactique et la sécurité de tous les étudiants, des professeurs, du personnel et du public est devenue une véritable préoccupation", a déclaré Caban. "Ces manifestations autrefois pacifiques sont exploitées par des professionnels étrangers, et nos jeunes sont les plus menacés."

Selon la police, la plupart des personnes arrêtées n'ont pas coopéré avec la police de New York et n'ont pas voulu fournir d'informations. La police a partagé des photos des règles des différents campements, qui impliquaient de ne pas parler à « la police, aux sionistes ou aux médias ».

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
Plus de la moitié des manifestants sur le campus arrêtés par la police newyorkaise non affiliés aux écoles