En ce moment Écouter la radio

Alors que les hackers iraniens deviennent plus compétents, Israël construit un « cyber-dôme » pour se protéger

Israël.

Alors que les hackers iraniens deviennent plus compétents, Israël construit un « cyber-dôme » pour se protéger
Cyberattaque - DR

Le système de défense israélien Iron Dome le protège depuis longtemps des roquettes entrantes. Aujourd’hui, le pays construit un « cyber-dôme » pour se défendre contre les attaques en ligne, en particulier celles de l’Iran, son ennemi juré.

« C'est une guerre silencieuse, qui n'est pas visible », a déclaré Aviram Atzaba, responsable de la coopération internationale à la Direction nationale israélienne de la cybersécurité.

Alors qu’Israël combat le Hamas à Gaza depuis les attaques du 7 octobre dans le sud d’Israël, il est également confronté à une augmentation significative des cyberattaques de la part de l’Iran et de ses mandataires, a déclaré Atzaba.

Ils essaient de pirater tout ce qu'ils peuvent", a-t-il déclaré à l'AFP, en pointant du doigt le Hamas et le groupe terroriste du Hezbollah au Liban, tout en ajoutant que jusqu'à présent "ils n'ont pas réussi à causer de réels dégâts".

Il a indiqué qu'environ 800 attaques importantes avaient été déjouées depuis le début de la guerre. Parmi les cibles figuraient des organisations gouvernementales, des infrastructures militaires et civiles.

Certaines attaques n'ont pas pu être déjouées, notamment contre des hôpitaux des villes de Haïfa et Safed, dans lesquels des données de patients ont été volées.

Même si Israël dispose déjà de cyberdéfenses, celles-ci ont longtemps consisté en « des efforts locaux qui n’étaient pas connectés », a déclaré Atzaba.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
Alors que les hackers iraniens deviennent plus compétents, Israël construit un « cyber-dôme » pour se protéger