En ce moment Écouter la radio

Le point sur l’allergie, la chronique du docteur Serge Rafal

France.

Le point sur l’allergie, la chronique du docteur Serge Rafal
(Crédit : DR)

Notre corps est perpétuellement confronté à des ennemis extérieurs : des microbes, des virus, des bactéries. Pour les combattre, il dispose d’une arme puissante, le système immunitaire dont la défaillance peut précisément déclencher l’allergie. Au lieu de nous défendre contre une véritable agression, il réagit contre des substances étrangères (allergènes), normalement inoffensives (pollens, poussière, aliment, parfum…), en produisant des anticorps spécifiques, les IgE, des immunoglobulines. L’allergie est donc une maladie globale qui peut provoquer des symptômes variés : asthme, conjonctivite, eczéma, rhinite et rhume des foins, toux, troubles digestifs, urticaire, et être parfois responsable d’une complication dangereuse, le choc anaphylactique. La personne allergique est généralement en bonne santé, tant qu’elle ne rencontre pas la substance dite allergène contre laquelle son système immunitaire sur-réagit, en déclenchant les manifestations que nous venons d’évoquer.

L'allergie apparaît à tout âge. Un nouveau né peut être allergique, un adulte peut brutalement devenir allergique. Il est toutefois plus habituel que l’allergie, alimentaire, environnementale, médicamenteuse, apparaisse dans l’enfance, surtout si existent des antécédents familiaux. Mais si l’enfant est tenu à l’écart de ces substances qu’il ne tolère pas, il peut ne développer aucun symptôme.

L’interrogatoire est essentiel (symptômes, antécédents personnels et familiaux, environnement, type d’alimentation), confirmé par des tests cutanés (prick tests non douloureux sur l’avant-bras) ou sanguins, même chez le tout petit. Ils permettent d’affirmer ou de confirmer le diagnostic, d’apprécier l’importance et la gravité des symptômes, de mettre en place les indispensables mesures d’évitement et bien sûr de proposer les traitements.

Les tests consistent d'abord par l’éviction des allergènes responsables, quand elle est possible. C’est indispensable pour les allergies alimentaires ou certains produits domestiques. C’est plus compliqué pour les acariens ou les poussières de maison. On peut dans ces cas-là, s’aider des antihistaminiques (mieux tolérés que la Polaramine° d’autrefois), de la cortisone locale ou par voie générale, des broncho-dilatateurs et parfois du stylo d’adrénaline que l’allergique avéré (victime d’un choc anaphylactique ou d’un œdème de Quincke) doit absolument avoir sur lui ou pas loin.

La désensibilisation a énormément progressé, les extraits utilisés n’ayant plus rien à voir avec ceux qu’on utilisait auparavant. Et elle a beaucoup gagné en acceptabilité et donc en observance depuis qu’elle est administrée par voie orale. C’est véritablement « le » traitement curatif de la maladie allergique, agissant un peu comme un vaccin.

Principalement l’évitement des substances allergisantes, à dépister donc précocement. Trop d’allergies sont toutefois diagnostiquées tardivement, après des mois et des années de gêne, de troubles et parfois de souffrance.

Des traitements naturels peuvent aider mais en complément, pas à la place des mesures dont je viens de parler. Certains proposent l’huile d’onagre, les oméga-3 (1g par jour), la vitamine C (500 mg par jour d’acérola-cynorrhodon), le Mn (1 ampoule par jour d’Oligosols° ou de Granions°), le Zn (3 doses par semaine), pour leur action anti-inflammatoire et antiallergique. Il n’y a aucun danger à utiliser ces produits-là, mais pas non plus de preuves scientifiques incontestables de leur efficacité.

Les allergies sont en augmentation constante. Mais beaucoup sont contrôlées par des mesures d’évitement, des médicaments bien tolérés, la désensibilisation, des méthodes naturelles. Et la plupart des allergiques, au prix de quelques précautions et d’une gêne minime, vivent maintenant de façon quasi normale.

Docteur Serge Rafal

522-rafal-231221-1

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Le point sur l’allergie, la chronique du docteur Serge Rafal