En ce moment Écouter la radio

Le resvératrol, un des antioxydants les plus intéressants

France.

Le resvératrol, un des antioxydants les plus intéressants
(Crédit : DR)

Les antioxydants font partie de nos principaux systèmes protecteurs et dans cette grande famille, le resvératrol constitue probablement une des substances les plus intéressantes parmi les polyphénols, appelés autrefois les tanins végétaux, où l’on trouve également les flavones et les anthocyanes des fruits rouges et bleus, et les catéchines du thé.

Pour faire simple, disons que les antioxydants, comme leur nom l’indique, protègent de l’oxydation, c'est à dire de l’encrassage de l’organisme. Celui-ci pour fonctionner libère physiologiquement ce qu’on appelle des radicaux libres, qui s’ils sont produits en trop grandes quantités, s’attaquent aux membranes cellulaires et parfois à l’ADN des C/ul. L’organisme possède son propre système antioxydant de défense, capable de contrôler une faible production de ces radicaux libres. Mais si celle-ci devient trop importante, sous l’effet de facteurs pathologiques ou environnementaux comme la pollution, le tabac, les UV du soleil, l’organisme doit être renforcé par des apports extérieurs d’antioxydants (vitamines, oligo-éléments, micronutriments..), d’origine alimentaire.

Cette substance, qui fait partie je l’ai dit des polyphénols, a été identifiée par un chercheur japonais en 1939, extraite d’une plante, le vératre blanc d’où son nom. Les Français s’y sont intéressés dès les années 80 lorsqu’a été évoqué le « French paradox », qui rendait compte de la relative bonne santé cardio-vasculaire de nos concitoyens (2ème cause de mortalité quand même) malgré leur penchant pour une bonne bouffe bien arrosée. Et parmi les explications avancées à cette apparente contradiction, la consommation de vin rouge, riche en polyphénols donc en resvératrol, y jouait un rôle essentiel. D’où la ps-recommandation-santé longtemps prodiguée de 3 verres de vin par jour pour les Mrs et de 2 verres pour les dames, fort heureusement abandonnée en 2018.

Bien sûr le resvératrol reste une substance intéressante. Il protège le système cardio-vasculaire de l’oxydation et de l’inflammation, permet de lutter contre l’agrégation plaquettaire, l’artério et l’athérosclérose, la survenue de caillots sanguins. Il protège comme tous les antioxydants les neurones du vieillissement et peut-être des maladies neuro-dégénératives. Et certaines études qui demandent toutefois une confirmation scientifique évoquent une action préventive sur le cancer. 

Naturellement dans plus de 70 espèces végétales, principalement dans la peau du raisin mais aussi bien qu’en moindres quantités dans l’arachide non grillée, la canneberge, les fèves de cacao donc le chocolat noir, la grenade, la mûre, la myrtille, la rhubarbe. 

Il existe en complément alimentaire dans des gélules dosées à 100 mg, posologie : 2-3 par jour, en cures discontinues, comme tous les antioxydants.

Des contre-indications connues : enfants, femmes enceintes ou allaitantes, auxquelles je rajouterai les patients sous anticoagulants.

« Quand le vin est tiré, il faut le boire » dit le proverbe. Mais doucement et pas tous les jours, même s’il contient ce formidable antioxydant qu’est le resvératrol. N’oublions pas que l’alcool est responsable d’environ 50 000 décès par an.

https://youtu.be/R2MjpOj-4cQ

Docteur Serge Rafal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat 'Houkat - 12/13 Juillet
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Le resvératrol, un des antioxydants les plus intéressants