En ce moment Écouter la radio

La myopie, une épidémie galopante, la chronique du docteur Serge Rafal

France.

La myopie, une épidémie galopante, la chronique du docteur Serge Rafal
(Crédit : DR)

Nous constatons une forte augmentation de la myopie partout dans le monde, son doublement en Amérique du Nord et d’ici 2050 également en Europe d’après les spécialistes, alors qu’elle était seulement d’environ 20% au début des années 2000. Et autre observation saisissante, elle s’installe de plus en plus tôt : ce trouble visuel apparaissait alors chez les 12-14 ans, c’est maintenant dans la tranche 8-9 ans voire les 3-5 ans.

Un œil myope est un œil trop long pour sa puissance. Pour l’expliquer simplement, la myopie est responsable d’une vision nette de près et floue de loin comme si on regardait un paysage à travers une loupe, ce qui est pour le moins inconfortable.

Les causes de cette "épidémie" : principalement un changement radical des habitudes de vie dont une augmentation considérable des heures passées devant la lumière bleue de divers écrans : TV, ordinateurs, tablettes et surtout les téléphones portables qui servent maintenant d’appareils photos, d’écrans de cinéma, de consoles de jeux. Et comme corollaire, la réduction du nombre d’heures en extérieur où l’on sollicite beaucoup plus une vision panoramique et de loin.

On a longtemps pensé qu'il y avait une composante héréditaire à la myopie. On disait que le risque était X par 3 si l’un des parents était myope et par 7 si les 2 l’étaient. Mais on incrimine actuellement la mutation brutale des habitudes dont je viens de parler.

- Limiter le temps passé devant les écrans et ne pas jouer le nez collé dessus ; - Ajuster la luminosité des écrans en fonction des heures de la journée ; - Se protéger contre la lumière bleue grâce à des systèmes filtrants ; - Pendant ce temps de travail ou de jeu, porter son regard vers l’horizon 20 secondes tous les quarts d’heure et cligner régulièrement des paupières en une espèce de gymnastique des yeux ; - Ne pas lire le nez posé sur le bouquin ou l’écran ; - Veiller à sortir à l’extérieur lorsque cela est possible ; - Et bien sûr faire contrôler sa vue régulièrement.

On propose ces contrôles : une 1ère fois tôt dans la tranche 1-3 ans, la 2ème fois à l’entrée en CP, la 3ème plus tard, en fonction de l’apparition d’une gêne.

Elle se stabilise généralement vers 25 ans. Mais dans certains cas, elle continue d’évoluer et peut être responsable de complications OPH comme un décollement de la rétine, un glaucome à angle ouvert, une DMLA. Et un quart des fortes myopies, risquent après 60 ans, de devenir malvoyants voire de perdre la vue.

Pour corriger la myopie on propose des collyres et surtout des verres freinateurs de nouvelle génération avec des microlentilles spécifiques.

« Même si l’amour est la rencontre de 2 myopes que le temps rendra presbytes » comme le dit si joliment Robert Sabatier, l’auteur des célèbres « Allumettes suédoises », le dépistage doit être le plus précoce possible, plus volontariste afin d’éviter des complications nous l’avons dit graves. Et de suivre ce conseil prémonitoire de nos grands-mères, alors que les écrans n’existaient même pas en rêve : « Ne lis pas dans le noir, tu vas t’abîmer les yeux ! ».  

https://youtu.be/r-wcex6bSw0

Docteur Serge Rafal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
La myopie, une épidémie galopante, la chronique du docteur Serge Rafal