En ce moment Écouter la radio

Covid, la volte-face des Chinois, chronique du docteur Serge Rafal

France.

Les Chinois sont brutalement passés, sous une pression populaire exaspérée, d’un confinement massif et brutal au moindre cas, à un abandon total des restrictions sanitaires, inquiétant pour la communauté internationale puisque les voyages, pour des raisons bassement économiques vont reprendre. Or plusieurs pays européens ne sont pas d’accord sur l’attitude à adopter face à cet afflux prévisible de voyageurs chinois contaminés. L’Espagne, l’Italie, la France ont opté pour un test PCR au départ, des masques pendant le vol, des tests aléatoires avec séquençage éventuel à l’arrivée. Cette attitude est également adoptée par le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Japon. Le Maroc vient lui d’interdire totalement l’accès de son territoire aux voyageurs en provenance de Chine. Or certains peuvent avoir fait une escale de quelques jours en Europe et sortir ainsi des radars. Cette mesure est inefficace, nous l’avions déjà testée il y a qqs mois 2022 en tentant d’empêcher l’arrivée d’Afrique du Sud des variants BA4 et BA5 qui sont devenus hégémoniques chez nous jusqu’à peu.  Nous ne savons exactement pas grand-chose de la situation en Chine, ni de l’origine de la pandémie, ni du nombre des victimes chez eux puisqu’ils ont d’abord beaucoup menti, parlant longtemps de moins de 5000 morts, le meilleur bilan mondial, puis en reconnaissant quelques uns plus récemment avant de décider la semaine dernière de ne plus publier aucun chiffre. On casse le thermomètre, il n’y a plus de fièvre ! Nous savons par contre qu’ils ont été, mais pas en très grand nombre, vaccinés avec un produit peu efficace, en comparaison des ARN Pfizer ou Moderna, utilisés chez nous. Et nous pouvons imaginer qu’en raison de leur politique d’isolement total au moindre cas, la population n’a pu acquérir une quelconque immunité collective et que la mortalité devrait être ou plutôt va être en ce début d’année rapidement considérable chez les personnes âgées et à risques. D’après les témoignages qui filtrent sur Internet, les crématoriums fonctionnent actuellement à plein régime, avec de longues files d’attente. On estime qu’environ 250 millions de Chinois ont été contaminés ces dernières semaines et que la levée de toutes les mesures pourrait ou devrait entraîner 1 million de morts dans les 50 jours qui viennent. Et perce bien entendu la menace de nouveaux variants et sous-variants, il en existe 500 connus pour Omicron, qui seraient plus contagieux et dangereux. Mais 2 éléments sont rassurants : - L’épidémie chinoise est liée à un Omicron BF7 qui a déjà circulé dans le monde sans s’implanter ; - Un vol en provenance de Pékin qui a atterri la semaine dernière à Milan et dont tous les voyageurs ont été testés puis séquencés a repéré uniquement des variants déjà présents en Europe. Comme depuis le début de la pandémie, la communauté scientifique internationale est divisée. Certains épidémiologistes expliquent que la fermeture des frontières n’a et n’aura aucune efficacité puisque le variant est déjà là et que la population a une certaine immunité naturelle ou vaccinale. Et même un test négatif à l’arrivée ne prouve rien, le voyageur pouvant avoir été contaminé par un concitoyen malade pendant le vol. Il suffit ensuite, nous l’avons déjà vu lors de cette pandémie que nous commençons malheureusement à bien connaître, d’un super-contaminateur qui serait lui-aussi passé à travers les mailles du filet pour déclencher un cluster. D’autres épidémiologistes affirment qu’en raison de la faible immunité des Chinois, la pression de sélection sur le Sars-Cov n’est pas très forte et que le risque de variants nouveaux est relativement minime ce que confirme le centre européen de contrôle des vaccins (ECDC) qui juge également les risques d’importation plutôt faibles.  « La seule vraie science est la connaissance des faits » nous dit le comte de Buffon, le célèbre et sage naturaliste et philosophe du XVIIIème siècle. Il avait bien sûr raison. Laissons les opinions et les jugements à l’emporte-pièce de côté et faisons confiance aux scientifiques qui se sont parfois déchirés sur les médias, ont beaucoup été critiqués sur les réseaux sociaux mais qui vont finalement nous sortir de cet épisode épidémique, épique. Drôle d’époque non ? https://youtu.be/f33kA9-YpLM Docteur Serge Rafal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Bé'houkotai - 31 Mai/01 Juin
Covid, la volte-face des Chinois, chronique du docteur Serge Rafal