(Crédit: capture d'écran Channel 12)

Avigdor Liberman menace de quitter la coalition si les orthodoxes la rejoignent

Le ministre israélien des Finances et chef du parti Yisrael Beytenu, Avidgor Liberman, a averti lundi 4 octobre le gouvernement de ne pas recruter de députés orthodoxes pour la coalition, et a menacé de verrouiller le gouvernement si les partis orthodoxes la rejoignaient. S’exprimant lors d’une réunion de la faction Yisrael Beytenu lundi après-midi, il a critiqué les efforts déployés par les dirigeants de la coalition, dont la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked (Yamina) pour convaincre les législateurs haredi de rejoindre le gouvernement. « J’ai entendu parler de tous les différents responsables qui souhaitaient que le Shas ou le Judaïsme uni de la Torah rejoignent la coalition », a affirmé Liberman. « Je veux que les choses soient claires : si cela se produit et qu’ils sont amenés, Yisrael Beytenu ne sera pas là. Cela signifierait ramener Netanyahou au pouvoir. »

Liberman a également répondu à la récente réunion du parti Meretz avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah, exprimant son désaccord avec la réunion, qu’il a attribuée au Meretz essayant de plaire à sa base. « Je n’ai jamais rencontré Abbas parce que je ne crois pas qu’il veuille la paix. Je pense que tout cela est inutile, mais je comprends les ministres Meretz. Ils ont leurs électeurs. De toute évidence, le gouvernement est diversifié, vous devez donc être flexible. »

Gabriel Attal