En ce moment Écouter la radio

Dîner du CRIF : Gabriel Attal fait état de 366 faits antisémites au premier trimestre 2024, une hausse de 300% en un an

France.

Dîner du CRIF : Gabriel Attal fait état de 366 faits antisémites au premier trimestre 2024, une hausse de 300% en un an
Le Premier ministre français, Gabriel Attal - DR

Le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé que "366 faits antisémites" avaient été enregistrés en France au premier trimestre 2024, soit "une hausse de 300% par rapport aux trois premiers mois de l'année 2023". Le chef du gouvernement a dénoncé une "déferlante antisémite", lundi 6 mai, lors du 38e dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). "Personne ne peut nier le fait qu'on estime que les Français juifs représentent 1% de la population française, mais que plus de 60 % des actes antireligieux sont des actes antisémites", a-t-il poursuivi.

Citant les noms des trois ressortissants français encore retenus en otage à Gaza - Ohad Yahalomi, Ofer Kalderon et Orión Hernández-Radoux -, le premier ministre a partagé le témoignage de la famille d’une des victimes du 7-Octobre. «Quand j’entends cela, j’ai bien du mal à entendre les leçons de morale de ceux qui sont bien au chaud et qui expliquent à la société israélienne qu’elle surréagit», a-t-il martelé, en ciblant directement La France Insoumise. «J’ai souvent eu honte (en les entendant)», a déploré Gabriel Attal, estimant que ce sont en fait les mélenchonistes qui «devraient avoir honte» de leur attitude. En particulier dans la manière dont ils «manipulent» et «tirent les ficelles» de l’activisme propalestinien à Sciences Po.

Désireux de ne pas concentrer ses attaques contre la gauche radicale, le chef du gouvernement s’en est également pris aux nationalistes du Rassemblement national. «Ne nous laissons pas berner par ceux qui disent soutenir les Français juifs par haine anti-musulmans», a-t-il exhorté, dénonçant les «postures» et le «cynisme» du Rassemblement national de Marine Le Pen. Une charge lancée devant la candidate macroniste aux européennes, Valérie Hayer, présente dans l’auditoire. Contrairement à ses adversaires LFI et RN, Manon Aubry et Jordan Bardella, qui restent persona non grata au Crif.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
Dîner du CRIF : Gabriel Attal fait état de 366 faits antisémites au premier trimestre 2024, une hausse de 300% en un an