En ce moment Écouter la radio

5 mois après, l’otage israélienne libérée Elma Avraham est sortie de l’hôpital

Israël.

5 mois après, l’otage israélienne libérée Elma Avraham est sortie de l’hôpital
Elma Avraham - Porte-parole de l'hôpital Soroka de Tel Aviv

Elma Avraham, une femme âgée qui a été libérée de captivité par le Hamas lors de l'échange de prisonniers de novembre 2023, sera libérée chez elle après cinq mois d'hospitalisation.

À sa sortie de captivité, Avraham a été transportée par avion dans un état très grave de Gaza au centre médical Soroka, où le personnel s'est battu pour sa vie. Depuis, son état s’est considérablement amélioré.

Avraham, qui avait 84 ans au moment de sa libération de Gaza, a célébré son 85e anniversaire pendant son séjour à l'hôpital.

Avraham a été kidnappée à son domicile dans la communauté de Nahal Oz, le matin du 7 octobre. Elle est médicalement complexe et a besoin de plusieurs médicaments quotidiennement pour vivre.

Le professeur Moti Klein, qui dirige l'unité de soins intensifs de Soroka, a déclaré peu après son arrivée à l'hôpital : « Elma a été évacuée dans un état grave. Elle est soignée à l'unité de soins intensifs générale et est toujours dans un état grave, instable, inconsciente et sous respirateur. Sa vie est en danger. »

"Elle est arrivée à moitié consciente. D'après les tests que nous avons effectués, des analyses de sang et d'autres tests, son état est le résultat du fait qu'elle n'a pas reçu les médicaments qu'elle était censée recevoir - des médicaments qui la maintiennent en vie. Nous sommes familiers avec d'autres en médecine, avec ce qui arrive lorsque les patients ne reçoivent pas de tels médicaments pour une raison ou une autre. Nous sommes convaincus que c'est le cas dans ce cas", a-t-il déclaré à Channel 12.

Tali Amano , la fille d'Avraham, a déclaré à l'époque : « Mon frère a rencontré un représentant de la Croix-Rouge et a essayé de leur donner ses médicaments. Ils lui ont dit : « Non, nous ne pouvons pas prendre ses médicaments ». Quelques jours plus tard, nous sommes allés à la manifestation avec tous les professionnels de la santé devant le bâtiment de la Croix-Rouge. Nous y avons de nouveau rencontré leurs représentants et nous avons été refoulés à nouveau à l'entrée : « Vous êtes revenu avec tous ses médicaments. ?'"

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
5 mois après, l’otage israélienne libérée Elma Avraham est sortie de l’hôpital