(Crédit: Twitter)

Le Mossad pourrait avoir détruit certains équipements de l’AIEA à Karaj

Le directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, a déclaré ce lundi qu’un incident survenu à l’installation nucléaire iranienne de Karaj – attribué par beaucoup au Mossad – pourrait avoir détruit certains des équipements de surveillance de l’AIEA. Grossi n’a pas mentionné qui a causé l’incident et il est possible que l’Iran ait utilisé l’incident pour prendre des mesures contre l’équipement de l’AIEA, mais il a déclaré que la perte des données était un développement négatif et semblait désapprouver les actions contre les installations nucléaires iraniennes. Ensuite, il a indiqué que son agence ne savait pas combien de données de surveillance ont été perdues concernant le programme nucléaire iranien à partir de ses caméras cassées et endommagées. « Nous devons encore voir l’ampleur de l’écart », a ajouté Rafael Grossi, précisant qu’il espérait que d’autres redondances de surveillance de l’AIEA aideraient à découvrir les données manquantes des caméras individuelles. Grossi n’a toujours pas expliqué comment ni pourquoi les caméras étaient cassées ou endommagées.

Gabriel Attal