L'Argentine adopte la définition de l'antisémitisme de l'IHRA (Crédit: DR)

L’Argentine adopte la définition de l’antisémitisme de l’IHRA

L’Argentine annonce lundi 8 juin qu’elle a ratifié la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA), qui considère certains propos anti-israéliens comme antisémites. La décision intervient quelques jours après l’arrivée du nouvel ambassadeur d’Argentine, Sergio Daniel Urribarri, en Israël. Dans un communiqué, le gouvernement affirme que la décision « représente un nouveau chapitre dans l’histoire de l’engagement de l’Argentine dans la lutte mondiale contre l’antisémitisme ». « Le but de la décision d’adopter la définition de travail de l’IHRA de l’antisémitisme est de continuer à développer le souvenir de l’Holocauste en tant que politique officielle de l’État argentin », a indiqué Sergio Daniel Urribarri.

Gabriel Attal