En ce moment Écouter la radio

La construction de 2 800 logements dans les implantations approuvée, malgré la condamnation des Etats-Unis

Israël.

La construction de 2 800 logements dans les implantations approuvée, malgré la condamnation des Etats-Unis
(Crédit: conseil régional du Gush Etzion)

Un comité s'est réuni ce mercredi pour approuver 2 800 nouvelles maisons de résidents en Judée-Samarie, un jour après que l'administration Biden a publié sa condamnation la plus ferme à ce jour de la construction d'implantations israéliennes. Le conseil supérieur de planification du ministère de la Défense, qui autorise la construction en Judée-Samarie, s'est réuni pour autoriser les logements, et plus de la moitié d'entre eux devraient obtenir l'approbation finale nécessaire avant le début des constructions.

L'approbation de la nouvelle construction ne manquera pas de susciter des frictions avec les États-Unis et l'Europe, de mettre en colère les Palestiniens et de mettre à l'épreuve la fragile coalition gouvernementale d'Israël, composée d'ultranationalistes, de centristes et de partis conciliants qui s'opposent aux colonies. Mardi, le Département d'Etat américain a affirmé qu'il était "profondément préoccupé" par les plans d'Israël pour faire avancer de nouvelles colonies, dont beaucoup au plus profond de la Judée-Samarie. "Nous nous opposons fermement à l'expansion des implantations, ce qui est totalement incompatible avec les efforts visant à réduire les tensions et à assurer le calme et compromet les perspectives d'une solution à deux États", a indiqué le porte-parole du département d'État, Ned Price, aux journalistes à Washington.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
La construction de 2 800 logements dans les implantations approuvée, malgré la condamnation des Etats-Unis