En ce moment Écouter la radio

Donald Trump inculpé pour ses pressions après la présidentielle 2020

International.

Donald Trump inculpé pour ses pressions après la présidentielle 2020
(Crédit: DR)
L'ancien président américain Donald Trump a été inculpé mardi de quatre chefs d'accusation qui l'accusent d'avoir travaillé à annuler les résultats de l'élection présidentielle de 2020 à la veille de la violente émeute de ses partisans au Capitole américain. Même au cours d'une année de procès judiciaires à succession rapide pour Trump, l'affaire pénale de mardi, avec notamment des accusations de complot en vue de frauder le gouvernement des États-Unis qu'il dirigeait autrefois, était particulièrement étonnante dans ses allégations selon lesquelles un ancien président aurait agressé les fondements de la démocratie dans un frénétique et finalement échoué effort pour s'accrocher au pouvoir. Il l'accuse d'avoir menti à plusieurs reprises sur les résultats des élections et d'avoir rejeté les ouvertures répétées de certains assistants pour dire la vérité, tout en conspirant avec d'autres pour tenter de modifier indûment le total des votes en sa faveur. Il dit que le jour de l'émeute du 6 janvier 2021, il a tenté "d'exploiter" le chaos en poussant à retarder la certification des résultats des élections même après que le bâtiment ait été débarrassé des manifestants violents. Les affirmations de Trump selon lesquelles il aurait remporté les élections, selon l'acte d'accusation, étaient «fausses, et l'accusé savait qu'elles étaient fausses. Mais l'accusé les a quand même répétées et largement diffusées – pour faire apparaître légitimes ses fausses affirmations sciemment, pour créer une atmosphère nationale intense de méfiance et de colère et pour éroder la confiance du public dans l'administration de l'élection. Les procureurs fédéraux ont déclaré que Trump était "déterminé à rester au pouvoir" dans des complots qui visaient une "fonction fondamentale du gouvernement fédéral des États-Unis : le processus national de collecte, de comptage et de certification des résultats de l'élection présidentielle". L'acte d'accusation, la troisième affaire pénale intentée contre l'ancien président alors qu'il cherche à récupérer la Maison Blanche en 2024, fait suite à une longue enquête fédérale sur les stratagèmes de Trump et de ses alliés pour renverser le transfert pacifique du pouvoir et le maintenir en fonction malgré une défaite décisive contre Joe Biden. Trump doit comparaître jeudi devant le juge de district américain Tanya Chutkan. L'affaire pénale survient alors que Trump mène la course à l'investiture républicaine pour la présidentielle 2024. Il est sûr d'être rejeté par l'ancien président et ses partisans – et même certains de ses rivaux – comme une simple poursuite à motivation politique. Pourtant, les accusations découlent de l'une des menaces les plus graves pour la démocratie américaine de l'histoire moderne. Ils se concentrent sur les deux mois turbulents qui ont suivi les élections de novembre 2020 au cours desquelles Trump a refusé d'accepter sa perte et a répandu des mensonges selon lesquels la victoire lui avait été volée. La tourmente a entraîné l'émeute du Capitole des États-Unis le 6 janvier 2021, lorsque des loyalistes de Trump ont violemment fait irruption dans le bâtiment, attaqué des policiers et interrompu le décompte des votes électoraux au Congrès. Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
Donald Trump inculpé pour ses pressions après la présidentielle 2020