La Radio Juive

Les Israéliens pourraient bientôt visiter les îles saoudiennes de Tiran et Sanafir

(Crédit : DR)

Les détenteurs de passeports israéliens pourront bientôt se rendre en Arabie saoudite pour visiter les îles de la mer Rouge de Tiran et de Sanafir, qu’il a achetées à l’Égypte en 2016, selon un rapport. L’Arabie saoudite envisage de construire un pont reliant les îles à l’Égypte. Cependant, Israël et l’Arabie saoudite n’ont pas de relations diplomatiques officielles et les citoyens ne peuvent donc pas voyager dans les deux pays. La vision à long terme du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane est de développer son pays et de l’ouvrir au monde, notamment en lançant d’immenses projets touristiques le long de la côte de la mer Rouge jusqu’au golfe d’Eilat. Les Saoudiens prévoient également de faire des îles de Tiran et de Sanafir des destinations touristiques populaires, avec des hôtels et des casinos. Des sources ont déclaré au journal économique israélien Globes que l’ouverture des îles aux touristes israéliens indique une volonté de Riyad de se rapprocher d’Israël dans ce qui est un processus progressif de normalisation entre les deux pays. 

L’accord fixant la frontière maritime entre l’Égypte et l’Arabie saoudite a été signé en 2016 malgré l’opposition de certains en Égypte. Tiran et Sanafir ont été renvoyés en Égypte par Israël dans le cadre de l’accord de paix et certains considèrent les îles comme une terre égyptienne sacrée. Israël a exigé que le transfert de propriété des îles ne viole pas son accord de paix avec l’Égypte, qui stipulait qu’une force multinationale dirigée par les États-Unis y opérerait. Après la réélection de Benjamin Netanyahu au poste de Premier ministre, les pourparlers ont repris entre les parties sur les avantages pour les touristes israéliens.

À ce stade, l’Égypte aurait un droit de veto sur ce qui se passe sur les îles et sur le maintien de l’accord de paix et la possibilité pour les Israéliens de passer leurs vacances sur les îles. Les détenteurs de passeports israéliens entrant en Égypte par l’aéroport de Taba ou de Charm el-Cheikh pourront passer du temps dans des hôtels et des casinos gérés par des sociétés saoudiennes sur les îles. La normalisation entre l’Arabie saoudite et Israël n’est qu’une question de temps, selon un document officiel. Selon de hauts responsables saoudiens, cependant, le prince héritier Bin Salman conditionnerait les progrès dans l’établissement de relations bilatérales à un soutien américain plus fort à son pays.
Gabriel Attal

LE 24-01-23 - 19:00