La Radio Juive

L’ingestion d’une pile-bouton, l’urgence, la chronique du docteur Serge Rafal

L’indigestion d’une pile-bouton, avec la présence à domicile d’appareils électriques de plus en plus nombreux (clés, jouets, montres, télécommandes), ce type d’accident est de plus en plus fréquent, autour de 350/an mais en progression constante, et beaucoup plus grave. L’ingestion d’une pile peut être responsable de lésions de l’œsophage ou la trachée, 2airement parfois de l’aorte, possiblement ou potentiellement mortelles pour les enfants de moins de 5 ans, surtout lorsqu’elles sont de plus grand diamètre (supérieur à 15 mm) ou plus puissantes comme les piles au lithium. Le courant électrique généré au contact des muqueuses humides est responsable de brûlures chimiques. Et on comprend que ça puisse être très grave lorsque la pile reste bloquée dans l’œsophage, le conduit qui va de la bouche à l’estomac, pour ceux qui ne sont pas familiers de l’anatomie. 

L’accident peut ainsi passer totalement inaperçu. L’enfant peut être juste gêné et refuser de s’alimenter. Il peut se plaindre de toux, de salivation excessive, les parents peuvent simplement remarquer que sa voix s’est modifiée. Mais il est des signes plus graves d’emblée : un malaise visible voire une PC, de la fièvre, des vomissements de sang, une détresse respiratoire.

Les parents doivent intervenir le plus rapidement possible, que l’ingestion soit avérée ou présumée, car chaque minute compte. Ne surtout rien lui donner à boire pour tenter de faire descendre la pile, ni s’escrimer à le faire vomir. Appeler immédiatement le 15 qui dirigera l’enfant vers un centre, afin d’affirmer par une radio son enclavement puis permettre son ablation rapide par une endoscopie oeso-gastrique. Celle-ci n’est pas toujours nécessaire, un suivi est alors décidé et organisé par le médecin, pas par les parents. Des complications tardives peuvent en effet apparaître quelques jours voire semaines après son ingestion ou son extraction. La surveillance est impérative pendant 1 mois en France, le double aux USA.

Un proverbe ancien bien connu nous dit : « Dans le doute, abstiens-toi ». Pas ici… L’ingestion d’une pile par un enfant constitue potentiellement un accident grave qui ne doit laisser aucune place au doute. Il faut agir vite, sans aucune manœuvre ou geste in-tem-pes-tif.

Docteur Serge Rafal

LE 19-09-22 - 09:29