(Crédit : capture d'écran)

L’avocat de Netanyahou aurait approché Mandelblit pour obtenir un accord de plaidoyer pour stopper le procès pour corruption

L’avocat de l’ancien Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, Boaz Ben Tzur, a récemment approché le procureur général Avichai Mandelblit dans le but d’obtenir un accord de plaidoyer et de mettre fin à son procès pour corruption, selon les médias jeudi. Netanyahou est jugé devant le tribunal de district de Jérusalem pour corruption, abus de confiance et fraude.

Le calendrier des pourparlers était lié à la fin du mandat d’Avichai Mandelblit, prévue pour la fin janvier. Mandelblit aspirait à terminer la plupart des affaires volatiles et en cours, avant de céder son bureau au prochain procureur général.

Mandelblit a été approché il y a plusieurs semaines par l’avocat de Netanyahou. Le bureau du procureur général a défini la conversation comme un « contrôle de faisabilité » et non comme une négociation. Les négociations ne seront menées qu’avec la participation de tous les avocats impliqués dans les affaires de corruption, afin qu’ils puissent tous avoir leur mot à dire. Mandelblit a rejeté l’offre, affirmant que l’accord Aryeh Deri impliquait des violations fiscales et que l’affaire en question concernait la corruption gouvernementale.

Gabriel Attal