La Radio Juive

François Cluzet sur Radio J: « Je ne suis ni antisémite, ni antisioniste »

(Crédit: DR)

L’acteur français, François Cluzet, était l’invité fil rouge de Cyrielle Sarah Cohen dans le 15h-16h30 lundi 11 octobre sur Radio J, à l’occasion du film « L’homme de la cave », qui sortira mercredi 13 octobre au cinéma, dont il est l’acteur principal. Dans long métrage, le thème principal est la dénonciation de l’antisémitisme en France. François Cluzet a également répondu aux accusations dont il fait l’objet sur des déclarations passées sur le fait qu’il soit antisémite. L’acteur avait demandé la libération de Salah Hamouri dans l’émission 13h15 sur France 2. « Il est franco-palestinien et il est en prison depuis quatre ans en Israël pour délit d’opinion, simplement parce qu’il a dit qu’il était contre la colonisation. Personne n’en parle !« , avait-il lancé, dans une colère à peine contenue, dans le magazine de Laurent Delahousse.

François Cluzet a réagi sur Radio J: « J’ai été traité deux fois d’antisémite, ça m’a profondément blessé, profondément blessé. Je crois que ça aurait blessé toute ma famille. La première fois parce que j’ai pris la défense de Salah Hamouri, parce que c’était contre Sarkozy que j’en avais mais pas spécialement après Netanyahou. J’en avais après Sarkozy qui avait dit ‘j’irai chercher tous les Français qui sont en prison. Je voulais lui rappeler, parce que c’était pas trop ma came Sarkozy, que là il y en a un, il y a un franco-palestinien en prison. Très rapidement après on m’a traité d’antisémite, ça m’a fait très mal. Je ne suis ni antisémite, ni antisioniste et toute ma vie je l’ai prouvé et je continuerai à le prouver. »

« La deuxième fois, c’est pour ça que je suis content d’en parler, il y a deux ou trois jours j’ai eu une interview avec un journaliste israélien qui m’a dit ‘dites moi c’est vrai l’histoire que vous avez refusé de remettre un César à Scarlett Johannson parce qu’elle avait fait la publicité pour Sodastream, fabriqué en Israël ?’ Ca ça fait encore plus mal parce que je n’ai jamais entendu parler de cette histoire donc le mal que ça fait c’est que je me dis ‘j’aurais mieux fait de fermer ma gueule sur Salah Hamouri, on serait pas venus me chercher des poux sur mon antisémitisme qui n’a jamais existé, n’a jamais existé, n’existera jamais, ni mon antisionisme, non, je ne suis ni antisémite, ni antisioniste. Et ça ça fait mal parce que c’est d’un seul coup on se dit ok c’est un buzz qu’on veut faire passer, Cluzet antisémite, ça c’est détestable, merde, c’est détestable », a ajouté l’acteur français.

Gabriel Attal

LE 12-10-21 - 13:32