(Crédit: DR)

L’immunité naturelle « plus forte et plus longue » que l’immunité vaccinale selon une étude israélienne

Une nouvelle étude israélienne sur l’immunité contre le coronavirus suggère que les personnes qui ont déjà été infectées par le virus bénéficient d’une immunité significativement plus forte et plus durable que l’immunité fournie par la vaccination seule. L’étude , une étude observationnelle rétrospective menée par Maccabi Healthcare Services, Université de Tel Aviv, Hôpital universitaire d’Ashdod, a comparé les Israéliens de trois groupes : les personnes qui avaient reçu le vaccin et n’avaient jamais été infectées (SARS-CoV-2 naïf), les personnes qui avaient déjà été infectées et n’ont pas reçu le vaccin, et les personnes infectées par le SRAS-CoV-2 puis vaccinées après avoir guéri. Les chercheurs ont découvert que l’immunité naturelle est plus forte et plus durable que la vaccination, mais ont également noté qu’une dose unique de vaccin peut probablement offrir une protection supplémentaire contre le variant Delta à ceux qui ont guéri du SRAS-CoV-2.

Pour l’étude, les chercheurs ont analysé les dossiers de santé électroniques anonymisés, une base de données qui couvre les dossiers de 2,5 millions de personnes en Israël, du 1er mars 2020 au 14 août 2021. L’étude a regroupé les sujets en catégories en fonction du statut vaccinal et de l’infection antérieure, en corrigeant les facteurs démographiques tels que l’âge, le sexe, le lieu de résidence, ainsi que le moment de l’infection ou de la vaccination.

Gabriel Attal