(Crédit: DR)

Un ancien gardien d’un camp de concentration âgé de 100 ans sera jugé en Allemagne

Un ancien gardien du camp de concentration nazi de Sachsenhausen près de Berlin, âgé de 100 ans, sera jugé à l’automne, 76 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, a rapporté l’hebdomadaire allemand Welt am Sonntag. Le tribunal de district de Neuruppin a admis les charges de complicité de meurtre dans 3 500 cas, et le procès devrait s’ouvrir en octobre. L’accusé devrait pouvoir être jugé pendant 2 à 2 heures et demie par jour, a déclaré un porte-parole du tribunal au journal. Le tribunal n’était pas disponible pour commenter ce week-end. L’accusé, qui n’a pas été nommé conformément aux lois allemandes sur les médias concernant les suspects, aurait travaillé comme gardien de camp de 1942 à 1945 à Sachsenhausen, où environ 200 000 personnes ont été emprisonnées et 20 000 assassinées. Alors que le nombre de suspects de crimes nazis diminue, les procureurs tentent toujours de traduire les individus en justice. Une condamnation historique en 2011 a ouvert la voie à davantage de poursuites, car pour la première fois, travailler dans un camp de concentration était un motif de culpabilité sans preuve d’un crime spécifique.

Gabriel Attal