(Crédit: archives du musée d'Auschwitz-Birkenau)

Stéphanie Trouillard, journaliste à France 24, publie « le sourire d’Auschwitz »

Lundi 3 mai sur Radio J, Stéphanie Trouillard était l’invité d’Éva Soto à 8h50. La journaliste de France 24, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, est partie sur les traces d’une jeune femme résistante originaire du Morbihan. 

C’est en découvrant une photo, par hasard, que Stéphanie Trouillard s’est lancée dans la réalisation de son reportage « le sourire d’Auschwitz« . Marie-Louise Moru, dit Lisette, est une résistante de la Seconde Guerre mondiale ayant été déporté au camp d’Auschwitz. La journaliste s’y est intéressée de près lorsque qu’elle est tombée, par hasard, sur une photo de cette jeune femme souriante. En suivant sa trace et son parcours, en rencontrant des gens de sa famille, Stéphanie Trouillard a tenté de découvrir d’où venait ce fameux sourire. Ainsi, elle a appris à connaître une jeune fille frondeuse, peut-être un peu inconsciente, mais qui avait osé dire non à l’Occupation. Un sourire qui reflétait bien son tempérament, légèrement provocateur. 

Sans dévoiler l’entièreté de son documentaire, Stéphanie Trouillard a appris que Lisette avait été arrêtée pour avoir déposé un bouquet de fleurs au monument au mort de sa commune. Convoquée à la kommandantur de l’Orient en décembre 1942, elle a fait partie du convoi 31 000, un convoi composé de 230 femmes résistantes. Déporté en janvier 1943, le destin de la jeune femme a basculé en quelques semaines. Un point important que la journaliste a voulu démontrer dans son documentaire.

L’enquête, elle, a été complexe à mener en Bretagne. Le sujet est encore très sensible pour les habitants de Port-Louis, ville d’origine de Lisette, car cette histoire n’est pas totalement du passé et fait l’objet d’une dénonciation. Malgré le tabou porté à ce sujet, la journaliste à tout de même retrouver une amie de la jeune femme. Une personne qui a vécu cette époque passée et qui peut transmettre cette histoire dans le présent. À travers ce reportage, Stéphanie Trouillard honore cette Lisette et fait en sorte que sa mémoire soit transmise, aux plus jeunes notamment. 

Marie Simandoux