(Crédit: DR)

La Knesset approuve la loi sur le bracelet électronique pour les Israéliens qui reviennent de l’étranger

Le Parlement israélien a approuvé le texte en deuxième et troisième lectures.

Pour s’assurer que les ressortissants israéliens ne sortent pas de leur domicile durant la quarantaine, toujours en vigueur, la loi sur le port du bracelet électronique a pour objectif de géolocaliser les citoyens et de remplacer l’isolement dans les hôtels coronavirus ouverts aux personnes rapatriées de l’étranger. Actuellement, les voyageurs arrivant de l’étranger doivent se soumettre à un test PCR à l’aéroport et effectuer une quarantaine d’une dizaine de jours.

Mais le bracelet n’est pas obligatoire. Cette mesure s’applique aux personnes ayant donné leur consentement. Celles qui refusent seront placées dans les hôtels coronavirus.
Les enfants de moins de 14 ans et d’autres cas particuliers seront exemptés du port du bracelet.

Actuellement, 10 000 bracelets ont été attribués aux voyageurs à leur arrivée à l’aéroport Ben Gourion. Plus de 30 000 seront disponibles au total dès la semaine prochaine. Actuellement, 3000 personnes par jour sont autorisées à atterrir en Israël.

Christophe Dard