(Crédit: Twitter)

Marée noire en Méditerranée: Israël accuse l’Iran « d’attentat environnemental »

La ministre israélienne de l’Environnement, Gila Gamliel, a maintenu ce jeudi lors d’une interview à la radio de l’armée son allégation selon laquelle le déversement de pétrole brut dans l’est de la Méditerranée le mois dernier était une attaque intentionnelle de l’Iran. Lorsqu’on lui a demandé si elle pouvait prouver que le déversement était une attaque intentionnelle, Gamliel a renchéri: « Dire que ce n’est pas du terrorisme, que c’était un accident, est une approche inappropriée de l’incident. » L’enquête a révélé que le navire faisait de la contrebande de pétrole d’Iran vers la Syrie lorsque le déversement s’est produit début février. « Le fait que personne ne soit au courant du navire qui a fait passer du pétrole brut d’Iran en Syrie, qui a jeté du pétrole et éteint son radar est un échec qui doit faire l’objet d’une enquête », a souligné Gila Gamliel. Elle a déclaré que le ministère de la Défense « devait donner des explications ». On estime que plus de 1 000 tonnes de goudron se sont déversées sur la côte méditerranéenne d’Israël le mois dernier, causant d’importants dommages environnementaux et forçant la fermeture des plages au public. L’Autorité de la nature et des parcs a qualifié cet incident de l’une des pires catastrophes environnementales d’Israël. Le nettoyage devrait prendre des mois.

Gabriel Attal