(Crédit: DR)

Covid-19 en France: la situation est très préoccupante dans une dizaine de départements

Le premier ministre Jean Castex va prendre la parole demain pour une conférence de presse.  » Des mesures rapides et fortes  » pourraient être imposées selon Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.

Après les Alpes-Maritimes, d’autres départements vont-ils connaître des confinements locaux et le week-end ? La réponse à la question semble être de plus en plus affirmative. Dans une  » dizaine «  de départements, la situation sanitaire est jugée  » préoccupante « . Si la liste complète des départements n’est pas connue et sera dévoilée demain lors d’une conférence de presse de Jean Castex, Gabriel Attal a cité cinq régions dans lesquelles le taux d’incidence est élevé, l’Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Grand Est.

Dans les Hauts-de-France, le ministre de la Santé Olivier Véran rencontre aujourd’hui les élus locaux de Dunkerque pour évoquer de nouvelles restrictions. Le taux d’incidence de la sous-préfecture du département du Nord a dépassé les 900 cas pour 100 000 habitants (la moyenne nationale s’établit à 105, le seuil d’alerte étant à 50). Un confinement les samedis et dimanches, comme dans les Alpes-Maritimes, est une piste privilégiée.

A Nice, cinquième ville de France, et sur tout le littoral des Alpes-Maritimes, les habitants vont devoir vivre les deux prochains week-ends sous la contrainte d’un confinement, en plus du couvre-feu en semaine, de 18h à 6 heures du matin. La décision d’un confinement local, annoncée lundi, est inédite en France métropolitaine.

Christophe Dard