En ce moment Écouter la radio

Covid-19 en France: 20 départements en "surveillance renforcée"

France.

Covid-19 en France: 20 départements en "surveillance renforcée"
(Crédit: DR)

Le premier ministre Jean Castex a tenu une conférence de presse hier soir. Il a aussi donné des détails sur la campagne vaccinale.

Pas de confinement local et le week-end comme à Nice et à Dunkerque mais nul doute que la semaine prochaine sera décisive pour vingt départements avant la mise en place d'une mesure similaire. Il s'agit des départements de la région Ile-de-France, de l'Eure-et-Loir, de l'Oise, de la Somme, du Nord, du Pas-de-Calais, de la Moselle, de la Meurthe-et-Moselle, du Rhône, de la Drôme, des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes-Maritimes. Le premier ministre a détaillé la situation dans ces départements: "un niveau d'incidence élevé autour ou supérieur à 250 cas pour 100 000 habitants, une part de variance supérieure à 50%, une pression hospitalière proche du critique et enfin une circulation virale qui commence à s'accélérer sérieusement". Ce sera dans une semaine, le samedi 6 mars, que le verdict tombera. Le gouvernement préfère donc encore laisser une ultime chance avant de reconfiner éventuellement à moins que par endroit, certains décident d'imposer des restrictions avant. La mairie de Paris va ainsi proposer au préfet et à l'agence régionale de santé un confinement strict de trois semaines pour la capitale.

https://twitter.com/gouvernementFR/status/1365028985097314307

La vaccination ouverte pour les plus de 65 ans à partir de début avril

Lors de cette conférence de presse, Jean Castex a évoqué la campagne vaccinale. Avec tout d'abord une bonne nouvelle: "Près de 80% des résidents d'Ehpad ont été vaccinés. La France est en tête pour la vaccination des personnes les plus exposées aux formes graves".
Mais si l'incidence baisse chez les plus de 80 ans, il n'en est pas de même pour les autres tranches d'âge et un calendrier vaccinal a été dévoilé pour les prochaines semaines. "les deux tiers des personnes de plus de 75 ans seront vaccinées" d'ici la fin du mois de mars. Le chef du gouvernement a annoncé que la vaccination serait "ouverte début avril aux plus de 65 ans".

Du nouveau pour les traitements

Olivier Véran a détaillé les traitements actuellement expérimentés contre la Covid-19. Le ministre de la Santé a évoqué pour les personnes à risques le traitement par interféron, des protéines produites dans le corps en réponse à une infection virale. Les premiers résultats de ce traitement seront connus dans quelques semaines.
Le gouvernement mise également sur les anticorps monoclonaux. Ces anticorps sont fabriqués en laboratoire et injectés en intraveineuse. Ils imitent le fonctionnement du système immunitaire après l'infection au Covid-19 et sont censés l'"épauler" pour annuler la puissance du virus. Olivier Véran a précisé: "quelque 83 centres hospitaliers ont déjà reçu des milliers de traitements qui pourront commencer à être administré avec prudence, initialement, dans un cadre hospitalier, pour des patients de 80 ans et plus et qui ont des troubles de l'immunité".

Christophe Dard

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Covid-19 en France: 20 départements en "surveillance renforcée"