(Crédit: DR)

Le scientifique iranien, Mohsen Fakhrizadeh, a été tué par un pistolet automatisé d’une tonne

Le scientifique nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh, assassiné près de Téhéran en novembre a été tué par une arme d’une tonne introduite clandestinement en Iran en morceaux par le Mossad, selon un rapport publié mercredi par The Jewish Chronicle. Citant des sources de renseignement, l’hebdomadaire britannique a déclaré qu’une équipe de plus de 20 agents, dont des ressortissants israéliens et iraniens, avait mené l’embuscade contre le scientifique Mohsen Fakhrizadeh après huit mois de surveillance.

Selon le Jewish Chronicle, l’Iran a « secrètement évalué qu’il faudra six ans » avant qu’un remplaçant ne soit « pleinement opérationnel » et que sa mort avait « prolongé la période de temps qu’il faudrait à l’Iran pour fabriquer une bombe d’environ trois mois et demi à deux ans. » Ne donnant pas plus de détails sur son approvisionnement, le plus ancien journal juif du monde a affirmé que le Mossad avait monté le pistolet automatisé sur un pick-up Nissan et que « l’arme sur mesure, opérée à distance par des agents au sol alors qu’ils observaient la cible, était si lourde car elle comprenait une bombe qui a détruit les preuves après l’assassinat ciblé.

Gabriel Attal