(Crédit: CPI)

L’Allemagne et la Hongrie dénoncent la décision de la CPI et soutiennent Israël

L’Allemagne et la Hongrie ont exprimé leur opposition à la décision de la Cour Pénale Internationale (CPI) selon laquelle elle peut enquêter sur Israël pour des crimes de guerre présumés. Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré: « Notre vision juridique de la compétence de la CPI concernant les crimes présumés commis dans les territoires palestiniens reste inchangée. Le tribunal n’a pas compétence, en raison de l’absence de l’élément d’État palestinien requis par le droit international. » Le chef de la diplomatie a ajouté que l’Allemagne soutenait la CPI en général, ainsi que la création d’un État palestinien.

L’Australie, l’Allemagne, la République tchèque, la Hongrie, l’Autriche, le Brésil, l’Ouganda et le Canada ont exprimé leur opposition à une enquête de la CPI sur Israël avant la décision, et Jérusalem espère également obtenir leur soutien public après. Gabi Ashkenazi a continué à appeler les alliés d’Israël mardi 9 février pour renforcer son dossier contre une enquête de la CPI, s’entretenant avec ses homologues au Canada, en Hongrie et à Chypre.

Gabriel Attal