Ned Price, porte-parole du département d'Etat américain (Crédit: capture d'écran)

Les Etats-Unis jugent qu’il est trop tôt pour relancer les discussions sur un éventuel accord nucléaire avec l’Iran

Les Etats-Unis jugent qu’il est trop tôt pour relancer les discussions sur un éventuel accord nucléaire iranien, a annoncé mardi soir le département d’Etat américain. Dans une conférence de presse, son porte parole a déclaré que l’administration Biden consultera leurs alliés, leurs partenaires et le Congrès avant d’entamer toutes discussions avec Téhéran. Washington estime que le dossier du nucléaire iranien est « un défi qui ne peut pas attendre » et que les Etats-Unis doivent le « gérer immédiatement ». Lundi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a demandé à l’Union européenne de jouer les médiateurs entre Téhéran et les États-Unis pour sauver l’accord sur le nucléaire signé en 2015 et dont les Etats-Unis sont sortis en 2018.

Cette annonce des Etats-Unis intervient alors que l’Iran a annoncé lundi avoir testé un nouveau lanceur de satellite. Washington s’est dit préoccupé car un tel programme est susceptible d’aider au développement de « missiles balistiques » y compris de longue portée.

Christophe Dard