La Radio Juive

L’année 2020 a été la moins meurtrière en Israël

(Crédit: Tsahal)

L’année 2020 a été la moins meurtrière en Israël. Selon les chiffres de Tsahal dévoilés lundi 15 décembre, deux Israéliens – un civil et un soldat – ont été tués cette année: Le rabbin Shai Ohayon, qui a été poignardé par un Palestinien lors d’une attaque terroriste près de Tel Aviv en août; et le sergent de première classe Amit Ben-Yigal, qui a été tué lorsqu’un terroriste palestinien lui a jeté une pierre sur la tête lors d’un raid d’arrestation en Judée-Samarie en mai. C’est le plus faible nombre d’Israéliens tués dans des actes de terrorisme ou des combats dans l’histoire du pays.

Selon les chiffres de Tsahal, 174 roquettes et obus de mortier ont été tirés sur Israël cette année, la majorité d’entre eux en février lors d’une série de combats de deux jours entre Tsahal et le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien à Gaza. Cela représente une diminution d’environ sept fois par rapport aux deux années précédentes.

L’armée israélienne a confirmé hier être sur le point d’achever la barrière souterraine entourant la bande de Gaza, qui vise à trouver et à bloquer les tunnels creusés depuis l’enclave vers Israël.

Christophe Dard

LE 16-12-20 - 09:58