(Crédit: DR)

Frédéric Encel sur Radio J: « Nous avons plusieurs milliers de personnes prêtes à mourir en martyrs »

Le géopolitologue, Frédéric Encel, était l’invité de Steve Nadjar dans le journal de 14h de Radio J ce vendredi après-midi. Le maître de conférences à Sciences Po Paris est revenu sur l’attaque survenue près des anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris et notamment sur le mode opératoire ressemblant à celui des attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015. « On a affaire au maintien de l’existence d’un totalitarisme extrêmement dangereux qui est manifestement l’islamisme radical. (…) Le modus operandi, l’espace, c’est-à-dire le lieu des anciens locaux de Charlie, le moment c’est-à-dire le procès de Charlie et l’horaire, tout nous laisse penser qu’il s’agit de cela », a déclaré Frédéric Encel.

Le géopolitologue a poursuivi son analyse sur l’islamisme radical et sur les résidants autonomes, appelés « revenants », capables de passer à l’acte à un moment donné. « Nous avons malheureusement ici dans notre pays plusieurs milliers de personnes prêtes à frapper, parfois à mourir en martyrs avec une scénographie qui le plus souvent est celle consistant à entraîner l’Autre dans la mort. En réalité, l’Autre prendra la route de l’enfer alors que le martyr prendra celle d’un paradis fantasmé. Depuis les années 1980-1990, l’islamisme radical a pris des formes, des géographies, des scénographies différentes mais dans tous les cas c’est une idéologie de nature totalitaire extrêmement dangereuse », a expliqué le maître de conférences à Sciences Po Paris.

Gabriel Attal