(Crédit: DR)

Christian Delage sur Radio J: « Le filmage en direct d’un procès n’a jamais été abordée de manière décisionnelle »

L’historien Christian Delage était l’invité du journal-magazine de Steve Nadjar ce mercredi après-midi sur Radio J à 14h. Le directeur de l’institut d’histoire du temps présent est revenu sur le filmage du procès des attentats de janvier 2015 de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher de Vincennes. Christian Delage a évoqué les raisons de la non-diffusion en direct du procès. « En règle générale, cette question n’a jamais été abordée de manière décisionnelle. Il y a eu des discussions dans les diverses commissions mises en place au moment de la loi Badinter et cette éventualité a été posée mais jamais prise en compte comme donnée potentielle. Ceux qui sont hostiles par principe indiquent que les jurés pourraient se voir eux-mêmes ou entendre les réactions chaque soir en rentrant chez eux sur ce qu’il s’est passé pendant l’audience et cela pourrait les influencer », a déclaré Christian Delage.

« Les images sont déjà difficiles, si cela était montré à tout le monde, cela pourrait créer des réactions qu’on ne mesure pas. Ce que je propose comme tentative d’essai c’est un résumé de 30 minutes quotidien qui soit fait par un service public. Ce résumé utiliserait les images filmées mais ferait aussi intervenir un juriste, un historien, un sociologue ou journaliste spécialisé qui pourrait éclairer un certain nombre de choses sur ce qui se passe à un moment T dans un procès car nous ne sommes pas habitués à la langue qui est parlée ainsi que la procédure qui est suivie », a ajouté l’historien.

Gabriel Attal