Tsahal a frappé en riposte à la tentative d'attaque à la frontière du Golan (Crédit: DR)

Les dirigeants juifs lituaniens critiquent Poutine pour avoir « falsifié » l’Histoire

Les dirigeants de la communauté juive de Lituanie ont accusé mardi 30 juin le président russe, Vladimir Poutine, de « falsifier » l’Histoire. Cela fait suite à la défense de l’annexion soviétique des États baltes pendant la Seconde Guerre mondiale par le chef de l’Etat russe. Tout en rendant hommage à ceux qui ont péri en combattant les nazis, la communauté juive a rejeté la tentative de Poutine de minimiser les crimes soviétiques en Lituanie et en Lettonie et en Estonie. « Nous, les descendants des Juifs de Lituanie, nous opposons à cette falsification de l’histoire de l’esclavage de notre Lituanie indépendante », a déclaré la chef de la communauté Faina Kukliansky et le législateur Emanuelis Zingeris.

Ils ont publié une déclaration conjointe en réponse à l’article de Poutine dans le magazine américain The National Interest plus tôt ce mois-ci, dans lequel il décrivait l’annexion des États baltes comme une « incorporation ». « Leur adhésion à l’URSS a été mise en œuvre sur une base contractuelle, avec le consentement des autorités élues », a écrit Poutine, disant qu’elle était « conforme au droit international et étatique de l’époque ».

Gabriel Attal