En ce moment Écouter la radio

Pascale Fontenel-Personne sur Radio J : "La richesse d’En Marche était la co-construction, on l’a perdu"

France.

Pascale Fontenel-Personne sur Radio J : "La richesse d’En Marche était la co-construction, on l’a perdu"
(Crédit : DR)

Pascale Fontenel-Personne et Sandrine Josso, députées de la Sarthe et de la  Loire-Atlantique et animatrices des Simones, étaient au micro de Christophe Barbier ce jeudi matin dans l'émission "Le Barbier du matin" sur Radio J à 7h45. Elles ont présenté les objectif des Simones, un collectif d’élus de la majorité qui dénonce le manque de place accordée aux femmes  autour d’Emmanuel Macron.  

Un collectif qui réunit une soixantaine de députés, femmes et hommes, avec un message  à diffuser : que la majorité soit un peu plus inclusive pour les femmes mais aussi des  personnes issues de la société civile. « Nous voulons faire comprendre qu’aujourd’hui la  politique c’est un projet sociétal. La politique politicienne ne marche pas, elle ennuie et ne  parle pas des problématiques de la vie courante. J’encourage les gens de la société civile  à s’engager en politique. Les Simones ce ne sont pas que des femmes, il y a aussi des  hommes issus de la société civile qui ne sont pas reconnus. La richesse d’En Marche  était la co-construction, on l’a perdu, avec les Simones on essaye de la retrouver », a expliqué Pascale Fontenel-Personne.  

« Chaque fois qu’on m’a dit non dans une administration, je me suis dit qu’il fallait y aller  plus fort. Nous resterons dans la majorité mais ferons des propositions à tous les  candidats », a affirmé Pascale Fontenel-Personne.

https://youtu.be/T7flIbpuTT8

Alexandra Senigou

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Pascale Fontenel-Personne sur Radio J : "La richesse d’En Marche était la co-construction, on l’a perdu"