En ce moment Écouter la radio

Les familles des citoyens américains touchés par les événements du 7 octobre vont poursuivre l'Iran pour 500 millions de dollars

International.

Les familles des citoyens américains touchés par les événements du 7 octobre vont poursuivre l'Iran pour 500 millions de dollars
Le Président américain, Joe Biden - Capture d'écran ONU

54 familles de citoyens américains touchés par le massacre du 7 octobre s'apprêtent à intenter vendredi  une action en justice contre l'Iran pour son soutien au Hamas.

La plainte déposée auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district de Columbia réclame 500 millions de dollars pour les dommages mentaux et corporels causés par le régime iranien à travers le financement, l'armement et l'encouragement présumés d'organisations terroristes de Gaza. 

Les plaignants et leurs familles, parmi lesquels figurent des citoyens israéliens, ont souffert des attaques du Hamas sur des sites tels que le festival de musique Nova, Sderot, la plage de Zikim et Kissufim. 

La plaignante Gal Levy, dont le père est citoyen américain, a été blessée par balle lors du festival Nova et a subi de nombreuses interventions chirurgicales et une rééducation. 

« Je ressens cette blessure tous les jours, car j'ai encore des fragments dans mon corps et je revis aussi mentalement les moments d'horreur, quand j'étais allongé blessé, dans le bâtiment à l'entrée de Nova, et qu'un terroriste est entré et a pris nos téléphones portables », a déclaré Levy dans un communiqué. « J'ai vu le mal et la cruauté de mes yeux. Je pense que c'est une mission de raconter notre histoire également devant le tribunal. J'espère que ce procès rendra justice et enverra un message important aux pays de l'axe du mal qui soutiennent le terrorisme. »

L'un des cabinets représentant les plaignants, Gideon Fisher & Co, aurait recueilli les témoignages de 1 250 membres des familles des victimes sur les massacres et les atrocités commises. Ils ont également recueilli les avis d'experts en sécurité, en médecine, en renseignement et en droit, soulignant l'implication directe et indirecte de l'Iran dans les actions du Hamas et d'autres groupes terroristes de Gaza. 

« Après plusieurs mois de travail, au cours desquels des témoignages de victimes affectées physiquement et mentalement ont été recueillis et une équipe d'experts internationaux a été constituée, notre bureau mène un important processus juridique et moral de dépôt de plaintes en dommages et intérêts contre l'Iran et d'autres partenaires du Hamas, qui sont à l'origine de l'attaque criminelle contre des citoyens israéliens et américains le 7 octobre », a déclaré l'avocat Dr. Gideon Fisher. « Au-delà de l'effort de guerre, nous sommes tenus d'agir et de combattre le Hamas et ses partisans également sur le plan juridique et civil. »

D'autres poursuites contre la Syrie suivront 
Cette plainte fait partie d'une série de procédures judiciaires intentées par l'équipe de Fisher, réclamant des milliards de shekels. Une plainte similaire devrait être déposée dans les prochains jours au nom des mêmes plaignants et des mêmes familles contre la Syrie pour son soutien au Hamas. 

L'analyste du Centre des affaires publiques de Jérusalem et ancien procureur militaire, Maurice Hirsch, a déclaré dans un communiqué que le soutien financier iranien permettait aux terroristes islamiques d'opérer dans le monde entier. 

« Une partie très importante de la lutte contre ce phénomène consiste à obtenir un prix, en engageant des poursuites civiles, dans le plus grand nombre de pays possible, contre les acteurs directement et indirectement responsables du terrorisme », a déclaré Hirsch. « De cette façon, non seulement nous obtenons une indemnisation pour les victimes du terrorisme, mais nous punissons également les auteurs du terrorisme. »

Désigné comme État sponsor du terrorisme, il est possible d'intenter une action en justice contre l'Iran en vertu de la loi de 2016 sur la justice contre les sponsors du terrorisme. 

En février, 67 ressortissants américains et israéliens ont déposé une plainte pour les dommages causés par l'Iran à travers son soutien au Hamas, qui a culminé avec le massacre du 7 octobre. 

Dans certaines affaires antérieures contre l’Iran pour soutien au terrorisme, les victimes américaines ont été indemnisées par le biais du Fonds américain d’aide aux victimes du terrorisme d’État de 2015 plutôt que par des paiements directs de Téhéran. Le Fonds USVSST a été financé par les actifs et les finances du régime iranien saisis par le gouvernement américain, ainsi que par des accords avec d’autres parties concernant le financement du terrorisme.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Les familles des citoyens américains touchés par les événements du 7 octobre vont poursuivre l'Iran pour 500 millions de dollars