En ce moment Écouter la radio

Enquête sur Be'eri : « Aucune responsabilité personnelle n'est assumée »

Israël.

Enquête sur Be'eri : « Aucune responsabilité personnelle n'est assumée »
Soldats à Gaza - FDI

Ce jeudi matin, l'armée israélienne a présenté aux résidents du kibboutz Be'eri les conclusions de l'enquête de l'armée israélienne concernant le massacre qui a eu lieu dans le kibboutz le 7 octobre.

Les résultats de l’enquête devraient être rendus publics ce soir.

L'enquête a été présentée ce matin aux résidents du kibboutz qui séjournent à l'hôtel David à la mer Morte, où la plupart des membres survivants du kibboutz étaient hébergés après leur évacuation.

Haim Jelin, un habitant du kibboutz Be'eri et ancien chef du conseil régional d'Eshkol, a déclaré dans une interview à Walla : « Nous connaissions la plupart des conclusions de l'enquête. Vont-elles améliorer les choses ? Vont-elles restaurer la confiance dans l'armée ou simplement rouvrir la plaie ? Je ne sais pas, chacun le prendra différemment. Chacun reviendra au moment où il s'est retrouvé dans le refuge. C'est comme ça que nous sommes tout le temps. »

« L’enquête commence samedi matin, pas avant, pas sur la façon dont 300 terroristes ont atteint le kibboutz. Les vrais héros sont les membres de l’équipe d’intervention d’urgence de Beeri. Cinq membres de l’équipe d’intervention d’urgence sont tombés, et les quelques uns qui étaient là ont empêché une pénétration encore plus profonde au cœur de la colonie. La première force de Tsahal est arrivée à 8h45, a rejoint l’équipe d’intervention d’urgence et a quitté le kibboutz pour évacuer les blessés. Après cela, plus personne n’est resté. Il y a des événements très douloureux, comme le fait que l’équipe d’intervention d’urgence se retrouve à court de munitions. L’enquête ne ramènera pas les assassinés ou les otages, comme Amit Mann ou le médecin qui est venu aider et a été assassiné. Ce sont eux les vrais héros. Nous ne pouvons que les remercier et embrasser leurs familles. Il n’y a plus rien à faire. »

L'un des résidents du kibboutz présent lors de la présentation de l'enquête a déclaré : « Il semble que l'équipe ait mené une enquête sérieuse et approfondie. »

Un autre membre du kibboutz a déclaré à propos de la conversation : « Le ton est monté un peu pendant une partie de la conversation, je suis parti avec des sentiments mitigés. Ils ont présenté les faits tels qu'ils étaient, mais n'ont pas parlé des conclusions du processus ni de la prise de responsabilité personnelle. »

Sharon Sharabi, frère d'Eli Sharabi, l'un des otages restants, a déclaré : « L'armée a agi avec faiblesse et les dirigeants doivent en tirer les conclusions. La brigade a commencé en déclarant : "Nous n'avons pas réussi à défendre Be'eri", et l'armée reconnaît également qu'il y a eu un échec. Les membres de l'équipe d'urgence de Be'eri ont été laissés tranquilles. »

« Des forces massives sont entrées dans le kibboutz seulement 12 heures après les terroristes. Il y a eu un échec ici, des gens ont été massacrés. J'espère que l'armée israélienne tirera des conclusions concernant son leadership dans l'intérêt des citoyens israéliens. Ceux qui ont échoué doivent démissionner. »

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Enquête sur Be'eri : « Aucune responsabilité personnelle n'est assumée »