En ce moment Écouter la radio

L'otage libéré Almog Meir Jan poursuit une association américaine liée au journaliste qui l'a retenu captif

Israël.

L'otage libéré Almog Meir Jan poursuit une association américaine liée au journaliste qui l'a retenu captif
L'otage sauvé Almog Meir Jan retrouve sa famille au centre médical Sheba, le 8 juin 2024 - FDI

L'otage sauvé Almog Meir Jan poursuit en justice l'organisation à but non lucratif américaine People Media Project, qui a des liens avec le journaliste qui l'a retenu captif, rapporte Fox News .

Jan était détenu par Abdallah Aljamal, un porte-parole du ministère du Travail dirigé par le Hamas à Gaza, qui a contribué à plusieurs médias dans le passé, notamment au Palestine Chronicle, géré par l'organisation à but non lucratif.

« Sous la direction des accusés [rédacteur en chef] Ramzy Baroud et [gouverneur du People Media Project] John Harvey, l'accusé Palestine Chronicle a employé l'agent du Hamas Aljamal et lui a offert sa plateforme américaine pour écrire et diffuser de la propagande du Hamas, finalement subventionnée, grâce à son statut d'organisation caritative exonérée d'impôt, par les contribuables américains », peut-on lire dans le dossier judiciaire qui doit être soumis au tribunal du district occidental de l'État de Washington, cité par le rapport.

Le dossier indique que les accusés ont « sciemment et volontairement obtenu et diffusé de la propagande du Hamas aux lecteurs du Palestine Chronicle aux États-Unis ».

« Suite aux attaques terroristes du Hamas du 7 octobre, alors que l'agent du Hamas Aljamal emprisonnait le plaignant, les défendeurs ont permis à l'agent du Hamas Aljamal d'utiliser leur plateforme pour blanchir les crimes du Hamas et attirer le soutien international à sa cause terroriste. »

« En fournissant cette plateforme à l'agent du Hamas Aljamal et en compensant l'agent du Hamas Aljamal pour sa propagande, les défendeurs ont aidé, encouragé et soutenu matériellement à la fois l'agent du Hamas Aljamal et le Hamas lui-même dans leurs actes de terrorisme, y compris l'enlèvement et la détention en otage du plaignant pendant 246 jours, en violation du droit international », ajoute le dossier, selon le rapport.

Jan a été secouru avec Andrey Kozlov, 27 ans, et Shlomi Ziv, 40 ans, par les forces spéciales israéliennes qui ont mené une opération dans le camp de réfugiés de Nuseirat, dans le centre de Gaza. Tous trois ont été capturés le 7 octobre avec des dizaines d'autres personnes lors du festival de musique en plein air Nova, où des terroristes ont massacré plus de 360 ​​personnes.

Un autre otage israélien, Noa Argamani, 26 ans, a été sauvé d'un bâtiment voisin au cours de la même opération.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
L'otage libéré Almog Meir Jan poursuit une association américaine liée au journaliste qui l'a retenu captif