En ce moment Écouter la radio

Ambassadrice tchèque : l'UE est sur le point de placer les Gardiens de la Révolution Iraniens sur la liste noire des organisations terroristes

International.

Ambassadrice tchèque : l'UE est sur le point de placer les Gardiens de la Révolution Iraniens sur la liste noire des organisations terroristes
Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran - Wikipédia

L'ambassadrice tchèque en Israël, Veronika Kuchyňová Šmigolová, a déclaré mardi que l'Union européenne (UE) envisageait de classer le Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC) d'Iran comme une organisation terroriste, a rapporté JNS .

« Nous y parvenons », a déclaré l’ambassadeur à JNS lors d’un briefing à l’ambassade tchèque à Tel-Aviv.

Elle a souligné que l'initiative prenait de l'ampleur principalement en raison de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, qui, selon elle, constitue actuellement l'objectif le plus dominant de la politique étrangère européenne.

« Cela est moins lié à ce que l’Iran fait à Israël et davantage au soutien iranien à la Russie dans la guerre en Ukraine », a-t-elle ajouté.

L'année dernière, le Parlement européen a demandé à l'UE de classer le CGRI comme organisation terroriste, accusant cette force de réprimer les manifestants et de fournir des drones à la Russie.

Au total, 598 députés ont voté pour, 9 contre et 31 abstentions. Le vote n'est pas contraignant.

En janvier de l’année dernière, il a été signalé que l’UE étudiait des options juridiques pour désigner le CGRI comme une organisation terroriste et que cette démarche bénéficiait du soutien de la France et de l’Allemagne.

Washington a désigné le CGRI comme une organisation terroriste étrangère en 2019. Le Canada l’a fait le mois dernier.

L'Iran s'est prononcé contre une éventuelle inscription du CGRI sur la liste noire de l'UE. L'année dernière, le ministre des Affaires étrangères de l'époque, Hossein Amir-Abdollahian, avait prévenu l'UE que son pays prendrait des mesures « réciproques » en réponse à une telle décision.

Avant cela, le chef du CGRI, le général de division Hossein Salami, avait mis en garde l'Union européenne contre une « erreur » en classant le CGRI comme groupe terroriste.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Ambassadrice tchèque : l'UE est sur le point de placer les Gardiens de la Révolution Iraniens sur la liste noire des organisations terroristes