En ce moment Écouter la radio

Le Hezbollah lance une attaque de drone sur le mont Hermon, sur les hauteurs du Golan israélien

Israël.

Le Hezbollah lance une attaque de drone sur le mont Hermon, sur les hauteurs du Golan israélien
Des chars israéliens recouverts de neige sur le mont Hermon dans le cadre de l'opération "Epées de fer", le 20 novembre 2023 - Mont Hermon média

Le Hezbollah, soutenu par l'Iran, a annoncé dimanche avoir lancé une attaque de drone sur le mont Hermon, sur les hauteurs du Golan israélien, où se trouve un centre de surveillance clé.

Le Hezbollah a indiqué qu'il s'agissait de son premier bombardement de ce type depuis le début des échanges de tirs avec Israël le 8 octobre, un jour après que son allié palestinien, l'organisation terroriste Hamas, a attaqué le sud d'Israël - déclenchant la guerre de Gaza. Le Hezbollah a déclaré qu'il cesserait ses opérations seulement lorsque la guerre prendra fin.

Bien qu'il ait déjà frappé à plusieurs reprises d'autres zones du plateau du Golan, le Hezbollah libanais a affirmé que c'était la première fois qu'il touchait une cible militaire située à la plus haute altitude du territoire contrôlé par Israël.

Israël dispose d'installations clés de surveillance, d'espionnage et de défense aérienne sur le mont Hermon, d'où il surplombe la capitale syrienne et sert à surveiller la Syrie, l'Irak, la Jordanie et certaines parties de l'Arabie saoudite depuis la guerre du Kippour de 1973.

Le conflit entre les deux s'intensifie
Le conflit entre le Hezbollah, soutenu par l'Iran, et Israël s'intensifie progressivement depuis des mois, faisant craindre une guerre à grande échelle, que les deux parties disent vouloir éviter et que les diplomates s'efforcent de prévenir.

Le Hezbollah a intensifié ses attaques, envoyant un plus grand nombre de drones explosifs, utilisant un nouveau type de roquette, et déclarant avoir ciblé des avions de guerre israéliens pour la première fois, selon des sources proches de l'arsenal du Hezbollah.

L’escalade a mis à l’épreuve les règles non écrites qui ont largement confiné le conflit aux zones frontalières ou proches de celle-ci depuis octobre, gardant les villes libanaises et israéliennes hors de la ligne de tir.

Israël accuse le Hezbollah, soutenu par l'Iran, d'être responsable de la recrudescence des violences et a réitéré sa promesse de rétablir la sécurité à la frontière. L'armée israélienne n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur la dernière frappe du Hezbollah.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat 'Houkat - 12/13 Juillet
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Le Hezbollah lance une attaque de drone sur le mont Hermon, sur les hauteurs du Golan israélien