En ce moment Écouter la radio

Itamar Ben Gvir menace encore de quitter le gouvernement

Israël.

Itamar Ben Gvir menace encore de quitter le gouvernement
Itamar Ben Gvir (à gauche) et Benyamin Netanyahou (à droite) - GPO

Le ministre israélien de la Défense Itamar Ben Gvir s'est disputé lors de la réunion du cabinet hier soir (jeudi) avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et a affirmé qu'il était exclu des discussions importantes au cours desquelles les décisions sont prises.

Ben Gvir a fait référence à la consultation sur la sécurité organisée immédiatement après la réunion du cabinet avec les responsables des services de sécurité. « Je crois comprendre que la véritable réunion se tiendra juste après la nôtre. Nous sommes ici en guise de décoration, et une fois que nous aurons terminé, vous et Gallant vous vous asseyez avec les responsables des services de sécurité et vous décidez des choses. Nous sommes des ornements. »

« Je vous le dis, Monsieur le Premier ministre, si vous prenez des décisions seul, vous serez seul. Un demi-million de personnes ne m'ont pas élu pour siéger au Cabinet alors que les services de sécurité prennent toutes les décisions », a-t-il affirmé.

Le ministre Gamliel a répondu au ministre de la Sécurité nationale : « Vous menacez » et il a répondu : « Je ne menace pas, c'est la réalité. Si vous décidez seul, vous ne devez pas vous attendre à ce que je soutienne le gouvernement par la suite. »

Le secrétaire du gouvernement a souligné dans ce contexte qu'il y avait toujours un organe limité qui prenait les décisions. Ben-Gvir a répondu : « Si je ne suis pas un partenaire, cela signifie que vous excluez un demi-million de personnes. Au final, vous serez laissés tranquilles. »

Ben-Gvir a également confronté le chef d'état-major qui s'est demandé pourquoi on lui posait des questions sur les assassinats ciblés de terroristes du Hezbollah. "Qui vous pose ces questions étranges ? Les questions que j'entends sont complètement différentes. Pourquoi l'armée israélienne ne tue-t-elle pas des dizaines ou des centaines de terroristes dans le nord chaque jour ? Pourquoi pas plus ?" Le chef d'état-major a répondu : "J'entends toutes les parties et de toutes les directions".

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Itamar Ben Gvir menace encore de quitter le gouvernement