En ce moment Écouter la radio

7 personnes arrêtées pour les attaques du mois de mai contre un hôtel et une synagogue israéliens

International.

7 personnes arrêtées pour les attaques du mois de mai contre un hôtel et une synagogue israéliens
Police - DR

La police antiterroriste grecque a arrêté sept personnes suite à des incendies criminels contre un hôtel appartenant à des Israéliens et une synagogue dans le centre d'Athènes cette année, a annoncé la police dans un communiqué jeudi.

Une Grecque de 25 ans, deux Iraniens de 46 et 36 ans et un complice afghan de 44 ans ont été arrêtés pour une attaque du 15 mai avec une bombe incendiaire artisanale contre un bâtiment abritant un hôtel et un restaurant appartenant à des Israéliens.

Les quatre hommes ont été accusés d'incendie criminel susceptible de mettre en danger des vies humaines et d'avoir causé des dommages à des biens appartenant à des étrangers dans le cadre d'une attaque à motivation raciale.

Un autre incident s'est produit le 18 juin, lorsqu'un Grec de 44 ans et un Afghan de 26 ans se sont approchés d'une synagogue d'Athènes à moto et ont jeté des matières inflammables à l'entrée de celle-ci, provoquant un incendie, a indiqué la police. Un responsable de la police a déclaré qu'un Iranien de 30 ans avait été arrêté comme leur complice.

Les trois hommes ont été accusés d'incendie criminel, de possession d'armes à feu et de vol, entre autres infractions, a ajouté le responsable. La police a saisi des preuves, notamment des téléphones portables trouvés dans une résidence d'Athènes et dans une prison.

Cinq des personnes arrêtées ont été placées en détention et deux ont été libérées sous certaines conditions en attendant leur procès.

En mars 2023, la police grecque a arrêté deux hommes soupçonnés d’appartenir à un groupe qui prévoyait un incendie criminel ou un attentat à la bombe contre un restaurant israélien et la même synagogue à Athènes. Le Mossad a félicité la Grèce pour avoir déjoué l’attaque, accusant l’Iran d’avoir orchestré l’opération.

Depuis l’attaque du Hamas contre le sud d’Israël le 7 octobre, qui a vu les terroristes tuer quelque 1 200 personnes, principalement des civils, et en kidnapper 251, déclenchant la guerre en cours à Gaza, l’antisémitisme est en hausse dans toute l’Europe.

Même avant le 7 octobre, l’antisémitisme n’était pas inconnu en Grèce, où les mémoriaux de la Shoah ont été vandalisés à plusieurs reprises et où des fonctionnaires et des avocats ont tenu des propos antisémites.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
7 personnes arrêtées pour les attaques du mois de mai contre un hôtel et une synagogue israéliens