En ce moment Écouter la radio

Netanyahou estime que la libération du directeur de l'hôpital de Gaza a été une « grave erreur » ; un comité sera chargé de superviser les futures libérations

Israël.

Netanyahou estime que la libération du directeur de l'hôpital de Gaza a été une « grave erreur » ; un comité sera chargé de superviser les futures libérations
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou - Capture d'écran vidéo

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a critiqué lundi la décision de libérer le directeur du plus grand hôpital de Gaza de la prison israélienne, la qualifiant de « grave erreur », tout en cherchant à détourner la responsabilité de cette décision.

Alors que les responsables de la sécurité et les dirigeants élus continuent d'échanger des récriminations au sujet de la libération de Mohammad Abu Salmiya, Netanyahu a ordonné la création d'un organe interinstitutionnel pour superviser les futures décisions de libération des détenus après leurs interrogatoires.

Abu Salmiya a été arrêté en novembre par les soldats de Tsahal, soupçonné d'avoir permis au Hamas d'utiliser l'hôpital de la ville de Gaza comme centre d'opérations. Il a été arrêté et emmené pour interrogatoire par le Shin Bet alors qu'il tentait d'évacuer vers le sud de la bande de Gaza via un couloir humanitaire géré par Tsahal.

Mais lundi, il était de retour à Gaza, et des photos de lui accueilli à son retour ont déclenché une vague d'accusations et de contre-réclamations contre sa libération, que le Shin Bet a dit avoir approuvée, en raison d'un manque de place dans les prisons pour les milliers de détenus rassemblés par Israël dans la bande de Gaza.

Dans une déclaration lundi soir, Netanyahu a souligné que la décision de libérer Abou Salmiya avait été prise sans que les dirigeants politiques ou les chefs des agences de sécurité ne soient au courant.

« La libération du directeur de l’hôpital Shifa est une grave erreur et un échec moral », a-t-il déclaré. « La place de cet homme, sous la responsabilité duquel nos kidnappés ont été assassinés et détenus, est en prison. »

La chaîne d'information Channel 13 a cependant rapporté que Netanyahu avait été informé de la libération attendue dès jeudi, affirmant qu'il avait demandé à un représentant du Conseil de sécurité nationale à ce sujet lors d'une réunion du cabinet. Le responsable du Conseil de sécurité nationale aurait à son tour déclaré que des travaux étaient en cours sur la question.

En réponse à ce rapport, le bureau de Netanyahu a nié qu'une décision finale concernant la libération des prisonniers ait été prise lorsqu'il en a discuté la semaine dernière et a de nouveau insisté sur le fait qu'il avait été tenu dans l'ignorance.

Le communiqué de Netanyahu indique également que des représentants du ministère de la Défense, de Tsahal, du Shin Bet et du Conseil de sécurité nationale formeraient un organe chargé d'approuver la libération des détenus dont les interrogatoires ont été terminés.

Il n'a pas été précisé si ce corps serait limité aux détenus capturés à Gaza.

Le Premier ministre a déclaré qu'il rencontrerait mardi le chef du Shin Bet, Ronen Bar, pour recevoir les conclusions d'une enquête sur la décision de libérer Abu Salmiya, ainsi que 55 autres détenus palestiniens.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Netanyahou estime que la libération du directeur de l'hôpital de Gaza a été une « grave erreur » ; un comité sera chargé de superviser les futures libérations