En ce moment Écouter la radio

Si le Liban n'arrête pas le Hezbollah, Israël le fera bientôt, a déclaré Gantz aux émissaires européens

Israël.

Si le Liban n'arrête pas le Hezbollah, Israël le fera bientôt, a déclaré Gantz aux émissaires européens
Benny Gantz, leader de l'unité nationale, s'adressant aux ambassadeurs européens en Israël le 1er juillet 2024 - Avec l'aimable autorisation d'Elnet

S'adressant aux ambassadeurs européens en Israël, le leader de l'Unité nationale, Benny Gantz, menace que l'État libanais commencera à payer le prix fort s'il n'empêche pas le groupe terroriste Hezbollah d'attaquer Israël.

« Il y a un État là-bas et il a un gouvernement », a déclaré Gantz lors d’un briefing organisé par ELNET, « et il ne peut pas tenir le bâton des deux côtés à moins de vouloir le briser sur son propre genou. »

« Si nous devons le briser, nous le ferons », a déclaré l’ancien ministre de la Guerre et ancien chef d’état-major de l’armée israélienne. « Jusqu’à présent, le Liban n’a pas payé le prix de cette guerre, et il va bientôt commencer à le ressentir. Il faut que le Hezbollah s’arrête. Le Hezbollah doit décider s’il s’agit d’une branche iranienne ou d’une organisation libanaise et payer le prix de ce qui va suivre. »

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Si le Liban n'arrête pas le Hezbollah, Israël le fera bientôt, a déclaré Gantz aux émissaires européens