En ce moment Écouter la radio

Geoffroy Boulard sur Radio J : "J’ai dans l’arrondissement un certain nombre de tags antisémites. On en a beaucoup dans les lycées"

France.

Geoffroy Boulard sur Radio J : "J’ai dans l’arrondissement un certain nombre de tags antisémites. On en a beaucoup dans les lycées"
Le maire du 17e arrondissement de Paris, Geoffroy Boulard - DR

Geoffroy Boulard, candidat Les Républicains dans la 4ème circonscription de Paris, était l'invité de Christophe Barbier dans l'émission "Le Barbier du matin" à 7h06 sur Radio J dans le 6-9 d'Ilana Ferhadian. Il est revenu sur l'actualité politique et sur le premier tour des élections législatives qui se tiendra dimanche. "La droite républicaine n’est pas morte. Les LR ne sont pas en grande forme, mais ce vieux courant issu du gaullisme existe encore", a déclaré Geoffroy Boulard. 

Dans une attaque à Raphaël Gluksmann, le maire du 17e arrondissement de Paris a lancé : "On ne peut pas dire pendant des années 'on est contre LFI' puis s’allier pour sauver des sièges."

A propos du parti de droite Les Républicains, Boulard a affirmé : "Les LR ont une part de responsabilité importante. Notre famille est un peu décrédibilisée. Elle changera sans doute de nom. Il reste des personnalités (...) Éric Ciotti a déshonoré la droite républicaine, le gaullisme. On ne prend pas en otage la marque LR."

"J’ai dans l’arrondissement un certain nombre de tags antisémites. On en a beaucoup dans les lycées. Je propose qu’on appuie la proposition de loi des sénateurs sur le délit d’antisionisme", a t-il enfin affirmé sur la lutte contre l'antisémitisme. 

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Geoffroy Boulard sur Radio J : "J’ai dans l’arrondissement un certain nombre de tags antisémites. On en a beaucoup dans les lycées"