En ce moment Écouter la radio

Emmanuel Grégoire sur Radio J : "Le candidat à la fonction de Premier ministre devra être au centre de gravité du Front populaire, et quelqu’un de consensuel"

France.

Emmanuel Grégoire sur Radio J : "Le candidat à la fonction de Premier ministre devra être au centre de gravité du Front populaire, et quelqu’un de consensuel"
Le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire - DR

Emmanuel Grégoire, 1er adjoint à la Mairie de Paris, était l'invité de Christophe Barbier ce mercredi matin sur Radio dans l'émission "Le Barbier du matin" dans le 6-9 d'Ilana Ferhadian. Il est revenu sur l'actualité politique et le premier tour des élections législatives. "Je ne peux que comprendre l’émoi suscité par un certain nombre de candidats, par leurs déclarations inacceptables, y compris de complaisance avec l’antisémitisme", a t-il déclaré. 

A propos du poste de Premier ministre en cas de victoire du Nouveau Front Populaire aux élections, Emmanuel Grégoire a indiqué : "Le candidat à la fonction devra être au centre de gravité du Front populaire, et quelqu’un de consensuel. Et qui devra avoir l’expérience de la gestion des affaires de l’Etat. Jean-Luc Mélenchon n’en fait pas partie. Il serait interessant que ça soit une femme."

Concernant le Rassemblement national, le premier adjoint à la mairie de Paris a souligné : "C’est un parti raciste, antisémite, qui fera de la préférence nationale un principe d’exclusion des autres." "L’ennemi qui doit nous rassembler tous, c’est le RN. Il était nécessaire de s’unir. La ligne de Raphaël Glucksmann a beaucoup pesé, c’est une base de travail pour la gauche."

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Emmanuel Grégoire sur Radio J : "Le candidat à la fonction de Premier ministre devra être au centre de gravité du Front populaire, et quelqu’un de consensuel"