En ce moment Écouter la radio

L’Iran et Bahreïn conviennent de discuter du rétablissement de leurs relations

International.

L’Iran et Bahreïn conviennent de discuter du rétablissement de leurs relations
Drapeau iranien - DR

L'Iran et Bahreïn ont convenu de lancer des négociations sur la manière de rétablir les relations diplomatiques rompues depuis près de huit ans, a annoncé lundi le ministère iranien des Affaires étrangères.

La petite monarchie du Golfe, Bahreïn, a rompu ses liens avec l'Iran en 2016, emboîtant le pas à l'Arabie saoudite, puissance régionale, après que les missions diplomatiques de Riyad en Iran ont été attaquées par des manifestants en colère dénonçant l'exécution par l'Arabie saoudite d'un éminent religieux musulman chiite.

Le ministre iranien des Affaires étrangères par intérim, Ali Bagheri, a rencontré dimanche son homologue bahreïnien Abdullatif bin Rashid al-Zayani en marge du sommet du Dialogue de coopération asiatique à Téhéran, selon les ministères des Affaires étrangères des deux pays.

"Lors de cette réunion, les deux parties ont convenu de créer les mécanismes nécessaires pour entamer les pourparlers entre les deux pays afin d'examiner la manière de reprendre les relations politiques", ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

La visite du plus haut diplomate bahreïnien était la deuxième en moins d'un mois, après avoir assisté aux funérailles du président iranien Ebrahim Raisi et du ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, décédés dans un accident d'hélicoptère en mai avec six autres personnes.

L’Iran à majorité chiite et le royaume sunnite d’Arabie saoudite ont repris leurs relations en 2023 dans le cadre d’un accord négocié par la Chine qui a modifié les alliances régionales.

Le secrétaire du Conseil de sécurité nationale iranien, Ali Shamkhani, avait déclaré à l'époque au journal iranien Nour News que l'accord que son gouvernement avait signé avec l'Arabie saoudite « constituerait certainement un obstacle sérieux à la présence et à l'ingérence des pays extra-régionaux et du régime sioniste dans la région ».

En 2022, Amir-Abdollahian a déclaré que son pays souhaitait renforcer les relations avec les Émirats arabes unis, accueillant de nouveau un ambassadeur émirati à Téhéran après six ans d'absence.

Bahreïn et les Émirats arabes unis ont conclu la paix avec Israël en 2020 grâce aux soi-disant « Accords d’Abraham », et l’Arabie saoudite envisageait de faire de même en échange des engagements de sécurité des États-Unis.

Mais la guerre contre le Hamas à Gaza a largement fait dérailler les progrès vers la paix avec Israël.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
L’Iran et Bahreïn conviennent de discuter du rétablissement de leurs relations