En ce moment Écouter la radio

Caroline Yadan sur Radio J sur le salon Eurosatory : "Cette décision était inique, discriminatoire, elle légitimait les demandes de BDS, validées par le gouvernement"

France.

Caroline Yadan sur Radio J sur le salon Eurosatory : "Cette décision était inique, discriminatoire, elle légitimait les demandes de BDS, validées par le gouvernement"
La députée sortante Renaissance, Caroline Yadan - X

Caroline Yadan, candidate Renaissance de la 8ème circonscription des français de l'étranger, était l'invitée de Christophe Barbier ce vendredi matin dans l'émission "Le Barbier du matin" à 7h45 dans le 6-9 d'Ilana Ferhadian sur Radio J. Elle est revenue sur l'actualité politique et notamment les élections Législatives. "S’il y a une candidate qui peut gagner cette élection face à Meyer Habib, c’est moi. (...) Meyer Habib, c’est très clair, est LR Ciotti, donc LR-RN. Il va y avoir ou il y a déjà une alliance entre cette extrême droite et Meyer Habib", a déclaré la députée sortante. "J’ai organisé l’opération de parrainage de 240 otages avec des parlementaires. Nombre de députés qui ne savaient pas ce qu’était l’antisémitisme de nos jours prennent la défense d’Israël."

"J’ai déposé une proposition de loi qui permet de mettre Alain Soral en prison. RN et LFI ont obstrué les débats", a souligné Caroline Yadan. 

A propos du salon Eurosatory à Paris qui se termine ce vendredi, Caroline Yadan a affirmé : "Cette décision était inique, discriminatoire, elle légitimait les demandes de BDS, validées par le gouvernement. (...) Il y a des dictatures, la Chine, la Turquie, le Pakistan. Le seul pays démocratique du Proche-Orient était exclu."

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Caroline Yadan sur Radio J sur le salon Eurosatory : "Cette décision était inique, discriminatoire, elle légitimait les demandes de BDS, validées par le gouvernement"