En ce moment Écouter la radio

Un officier du NYPD recherche une personne impliquée dans l'intimidation de sionistes dans le métro

International.

Un officier du NYPD recherche une personne impliquée dans l'intimidation de sionistes dans le métro
L'homme qui a a dit aux sionistes de s'identifier dans le métro. - Police de New York

Les détectives de la police de New York recherchent un individu en lien avec un incident viral au cours duquel des manifestants anti-israéliens ont intimidé les passagers d’un wagon de métro, a déclaré mercredi le chef des transports du NYPD, Michael Kemper.

La police a publié une photo du suspect et a demandé l'aide du public pour identifier l'homme. Certains ont indiqué sur les réseaux sociaux avoir contacté les autorités pour leur fournir des informations sur son identité.

L’incident du 10 juin, qui a coïncidé avec des manifestations anti-israéliennes dans toute la ville, a vu le suspect crier « levez la main si vous êtes sioniste, c’est votre chance de sortir ». 

Personne n’ayant répondu, un homme a crié : « D’accord, pas de sionistes ici. Nous sommes ok."  

L'incident a été largement critiqué par des politiciens américains, notamment la gouverneure de New York, Kathy Hochul , qui a déclaré jeudi dernier que son bureau était en consultation avec le maire de New York, Eric Adams, et les législateurs de l'État au sujet d'une interdiction des masques dans les métros. De nombreuses personnes impliquées dans l'incident étaient masquées.

Justifier le sectarisme
Nerdeen Kiswani, le leader de Within Our Lifetime, la principale organisation de protestation du 10 juin, a défendu le manifestant pour avoir appelé les sionistes à quitter le wagon de métro.

« Nous ne voulons pas de sionistes en Palestine, à New York, dans nos écoles, dans le train, où que ce soit. C'est la liberté d'expression , cela signifie que nous ne voulons pas de racistes ici », a écrit Kiswani sur les réseaux sociaux. « Les sionistes ne constituent pas une classe protégée. Il ne suffit pas de parler de raciste, car Israël est au-delà du racisme, le sionisme est un colonialisme de peuplement et génocide activement les Palestiniens. Comme l’a dit Joe Biden, n’importe qui peut être sioniste . Cela n’a rien à voir avec la race/la religion.

Kiswani a attaqué la police pour s'être concentrée sur l'incident plutôt que sur les allégations de passage à tabac de manifestants par des militants pro-israéliens et de menaces de viol.

Le compte X Luis Documents a publié mardi une vidéo d'un adolescent masqué arborant un drapeau israélien leur disant "Je vais violer ta mère".

« Condamnez-vous les contre-manifestants sionistes pro-israéliens qui menacent de viol les militants pro-palestiniens et leurs mères ? » a demandé le Kiswani. « Allez-vous mettre leurs visages sur des avis de recherche ?

Shahana Hanif, membre du conseil municipal, a condamné le « comportement violent et le langage raciste ».

« Je suis consterné de voir des jeunes lancer des menaces de viol et des insultes racistes contre des manifestants pro-palestiniens, dont beaucoup sont musulmans, palestiniens et juifs », a déclaré Hanif mardi sur X.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Un officier du NYPD recherche une personne impliquée dans l'intimidation de sionistes dans le métro