En ce moment Écouter la radio

Le soutien des Palestiniens au Hamas augmente à Gaza

Israël.

Le soutien des Palestiniens au Hamas augmente à Gaza
Le chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh - DR

La moitié des habitants de la bande de Gaza s'attendent à ce que le Hamas revienne au pouvoir après la guerre, tandis qu'un quart pensent qu'Israël va gagner, selon un nouveau sondage d'opinion publié jeudi soir par le Centre palestinien de recherche politique et d'enquête (PSR) environ huit mois depuis le massacre du 7 octobre perpétré par le Hamas. Le sondage a interrogé 1 500 personnes, dont 760 en Judée-Samarie et 750 qui ont répondu à distance depuis Gaza.

Le sondage a été réalisé entre le 26 mai et le 1er juin, alors que l'offensive israélienne s'étendait dans la partie sud de la bande de Gaza, y compris le contrôle par Tsahal du poste frontière de Rafah et alors que les troupes retournaient opérer dans les zones nord. Des millions de civils ont fui les combats à Rafah et ont cherché refuge dans le centre de Gaza.

Le sondage révèle que plus de 60 % des habitants de Gaza ont perdu des membres de leur famille pendant la guerre. Les deux tiers pensent que l'attaque du 7 octobre était une bonne décision, soit une baisse de 4 points de pourcentage par rapport au sondage précédent. La baisse est venue de Gaza, où 57 % des personnes interrogées ont déclaré que la décision était correcte, contre 71 % en mars.

Walid Ladadweh, chef de l'unité de recherche du PSR, a déclaré que le sondage reflétait un mécontentement à l'égard de l'Autorité palestinienne basée à Ramallah et dirigée par le président palestinien Mahmoud Abbas, qui cherche depuis longtemps à négocier la création d'un État palestinien aux côtés d'Israël et rejette la lutte armée.

Abbas et le Hamas islamiste sont depuis longtemps en désaccord sur la stratégie, le Hamas considérant comme un échec son approche consistant à tenter de négocier un État palestinien aux côtés d’Israël et à prôner la lutte armée.

"Cette guerre, comme les précédentes, a des effets de radicalisation des deux côtés", a déclaré Ghassan Khatib, professeur à l'Université de Birzeit, en Judée-Samarie occupée par Israël.

Plus de 60 % soutiennent la dissolution de l'Autorité palestinienne, selon le sondage, et 89 % souhaitent la démission d'Abbas, contre 84 % il y a trois mois.

Selon le sondage, si des élections à l'AP avaient lieu, Marwan Barghouti, qui purge cinq peines à perpétuité dans une prison israélienne, serait le dirigeant préféré à Abbas et au leader politique du Hamas, Ismail Haniyeh. Dans une compétition entre Barghouti et Haniyeh, Barghouti obtiendrait 60 % des voix. Abbas perdrait une élection à trois et ne recueillerait pas plus de 5 % des voix, contre 8 % lors du sondage précédent.

Si des élections avaient lieu pour le parlement palestinien, le sondage montre que 40 % seraient favorables aux représentants du Hamas et 20 % seraient favorables au mouvement Fatah. 33% ont déclaré qu'ils ne soutiendraient aucun mouvement politique ou ne savaient pas et 51% ont déclaré que le Hamas était plus apte à diriger le peuple palestinien.

Le sondage révèle que la plupart des Palestiniens pensent qu'Israël a commis des crimes de guerre lors des combats à Gaza et 90 % ont déclaré qu'ils ne croyaient pas que le Hamas avait commis des atrocités le 7 octobre.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Le soutien des Palestiniens au Hamas augmente à Gaza