En ce moment Écouter la radio

Anthony Blinken discute de l'accord sur la libération d'otages avec Benyamin Netanyahou

Israël.

Anthony Blinken discute de l'accord sur la libération d'otages avec Benyamin Netanyahou
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à gauche, rencontre le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 10 juin 2024 - Amos Ben Gershom/GPO

Le secrétaire d'État américain en visite, Antony Blinken, a rencontré lundi le Premier ministre Benjamin Netanyahu, soulignant que les États-Unis et d'autres pays soutiennent la proposition d'accord d'otages récemment présentée par le président Joe Biden.

Le 31 mai, Biden a présenté une proposition de cessez-le-feu en trois phases d’Israël qui envisage une éventuelle fin permanente des hostilités, la libération des otages israéliens et des prisonniers de sécurité palestiniens et la reconstruction de Gaza. Le Hamas n'a pas encore formellement répondu à cette proposition.

« Le secrétaire d’État a souligné l’engagement sans faille des États-Unis en faveur de la sécurité d’Israël, notamment en garantissant que les événements du 7 octobre ne se reproduiront jamais », a déclaré le département d’État dans un communiqué sur la rencontre de Blinken avec Netanyahu à Jérusalem.

Blinken a également informé Netanyahu des efforts déployés pour planifier le « lendemain » de la guerre, ce que le Premier ministre hésite à faire publiquement par crainte de contrarier ses partenaires de coalition d’extrême droite. Le président de l’Unité nationale, Benny Gantz, a cité le manque de planification d’après-guerre comme l’une des raisons de son départ lundi du gouvernement d’urgence.

La réunion a eu lieu deux jours après une opération dramatique au cours de laquelle les forces israéliennes ont libéré quatre otages du camp de réfugiés de Nuseirat, dans le centre de Gaza.

Alors que Blinken et Netanyahu se rencontraient, la Douzième chaîne a publié de nombreux détails sur ce qu'elle considère comme l'accord de cessez-le-feu et de prise d'otages proposé par Israël le 27 mai au Hamas, sans citer de sources ni dire comment il l'a obtenu. Contrairement à ce qu’a insisté Netanyahu, le document rapporté n’inclut apparemment pas l’élimination du Hamas en tant que force dirigeante à Gaza, mais inclut un engagement israélien à mettre fin à la guerre avant même que tous les otages ne soient libérés.

Le bureau du Premier ministre a déclaré que « le document présenté est incomplet et induit le public en erreur ».

« L'affirmation selon laquelle Israël aurait accepté de mettre fin à la guerre avant d'avoir atteint tous ses objectifs est un mensonge total », a ajouté le bureau de Netanyahu.

Le plus haut diplomate américain a également réitéré à Netanyahu la conviction de l'administration que la proposition de cessez-le-feu « débloquerait la possibilité d'un calme le long de la frontière nord d'Israël et d'une intégration plus poussée avec les pays de la région », tout en « soulignant l'importance d'empêcher le conflit de s'étendre ».

Après avoir rencontré Netanyahu, Blinken s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères Israel Katz, qui a déclaré qu’ils avaient discuté de « notre guerre à Gaza, de la libération des otages et de la lutte contre la menace iranienne ».

Il a rencontré plus tard lundi le ministre de la Défense Yoav Gallant et devait s'entretenir avec les dirigeants de l'opposition le lendemain.

"Le secrétaire d'État a salué la volonté d'Israël de conclure un accord et a affirmé qu'il incombe au Hamas de l'accepter", a déclaré le département d'État dans un communiqué sur la rencontre de Blinken avec Gallant.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chavouot - 11/12/13 Juin
Anthony Blinken discute de l'accord sur la libération d'otages avec Benyamin Netanyahou