En ce moment Écouter la radio

Les États-Unis ont fourni des renseignements qui ont aidé l’opération israélienne de sauvetage des otages

Israël.

Les États-Unis ont fourni des renseignements qui ont aidé l’opération israélienne de sauvetage des otages
Otages sauvés - Tsahal

Les renseignements fournis par les États-Unis ont aidé Israël à mener à bien sa mission de sauvetage de quatre otages de la bande de Gaza au cours du week-end, selon un rapport publié samedi.

Citant des responsables américains et israéliens anonymes informés de la question, le New York Times a rapporté qu’une équipe de responsables américains en Israël a contribué à l’opération en « fournissant des renseignements et un autre soutien logistique ».

Noa Argamani , 26 ans, Almog Meir Jan , 21 ans, Andrey Kozlov , 27 ans, et Shlomi Ziv , 40 ans, avaient été enlevés au festival de musique Supernova près du kibboutz de Re'im le matin du 7 octobre, lorsque quelque 3 000 terroristes dirigés par le Hamas tué 1 200 personnes et pris 251 otages lors d'un déchaînement meurtrier dans le sud d'Israël.

Au cours d'une opération de jour, Argamani a été secouru samedi dans un site du camp de Nuseirat à Gaza, tandis que Meir Jan, Kozlov et Ziv ont été secourus ensemble dans un autre bâtiment voisin.

Deux responsables des services de renseignement israéliens ont déclaré au Times que les responsables militaires américains en Israël avaient fourni certaines informations spécifiques sur les otages sauvés samedi.

Un haut responsable israélien de la défense, ayant des détails sur les efforts de sauvetage des otages, aurait déclaré que des équipes de collecte et d’analyse de renseignements des États-Unis et du Royaume-Uni étaient en Israël pendant la guerre pour aider leurs homologues à collecter et traiter des informations sur les otages.

Le responsable israélien a déclaré que les équipes américaines et britanniques n'avaient pas participé à la planification des opérations de sauvetage des otages. Cependant, les responsables israéliens et américains ont déclaré que les renseignements supplémentaires qu’ils fournissaient étaient précieux.

Selon le rapport, le Pentagone et la CIA ont fourni à Israël des renseignements glanés à partir de vols de drones au-dessus de Gaza, de communications interceptées et d’autres sources. Un responsable israélien a déclaré que les États-Unis et la Grande-Bretagne ont été en mesure de fournir des renseignements provenant des vols, ainsi que du cyberespace, qu’Israël n’est pas en mesure d’obtenir par lui-même.

Les responsables américains ont déclaré que les renseignements se concentraient sur la localisation des otages et des hauts dirigeants du Hamas, indique le rapport, car Washington estime que le meilleur moyen de convaincre Israël de mettre fin à la guerre est d'assurer la liberté des otages et de tuer ou de capturer les dirigeants du Hamas.

Jake Sullivan, le conseiller américain à la sécurité nationale, faisant allusion à l'aide américaine, a déclaré dans un communiqué à propos du récent sauvetage réussi : « Les États-Unis soutiennent tous les efforts visant à obtenir la libération des otages toujours détenus par le Hamas, y compris les citoyens américains. Cela inclut le biais de négociations en cours ou d’autres moyens.

Il a également souligné qu’une proposition actuelle de libération d’otages en échange d’une trêve « garantirait la libération de tous les otages restants ainsi que des garanties de sécurité pour Israël et un soulagement pour les civils innocents à Gaza ».

Les otages secourus samedi, qui étaient captifs du Hamas depuis huit mois, étaient tous en bon état, selon les premières évaluations médicales. Ils ont été transportés par hélicoptère depuis la bande de Gaza vers des hôpitaux en Israël pour une évaluation plus approfondie.

L'armée israélienne a diffusé plus tard samedi des images des quatre otages retrouvant les membres de leurs familles au centre médical Sheba de Ramat Gan.

Il s'agit de la troisième opération réussie de ce type depuis le 7 octobre. La première a été le sauvetage du soldat Ori Megidish fin octobre. Début décembre, Tsahal a tenté de secourir un autre otage, mais il a été tué. Et en février, les otages Fernando Marman, 61 ans, et Louis Har, 70 ans , ont été sauvés de Rafah, dans le sud de Gaza.

Tous les otages secourus par Tsahal à Gaza, y compris les quatre samedi, ont été sauvés des bâtiments et non des tunnels.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Nasso - 14/15 Juin
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Les États-Unis ont fourni des renseignements qui ont aidé l’opération israélienne de sauvetage des otages